Le procès des cadres de GPS reporté au 26 Mai: confiants, les accusés prêts à aller jusqu'au bout

RaoulMobio

Ce ne sera finalement pas ce Mercredi 19 Mai que les cadres de Générations et Peuples Solidaires (GPS), convoqués devant le tribunal de 1ère instance du Plateau à Abidjan, seront situés sur leur sort. Après quelques heures d'audience au cours desquels les charges ont été rappelées par les juges, le procès a été renvoyé au 26 Mai.

Ragaillardis par la mobilisation remarquable des militants du mouvement, les accusés, pour la plupart des détenus de la journée fatidique du 23 Décembre 2019, à l’exception de ceux coincés en exil, dont l'ancien premier ministre, Guillaume Soro et l'ex ministre de la communication, Affoussiata Bamba Lamine.

Comme en témoignent les images rapportés par nos sources sur place au tribunal, les accusés faisaient montre d’une solidarité remarquable. Sourires aux lèvres, communion parfaite avec les camarades venus les soutenir, les détenus de GPS semblent confiants quant à l'issue du procès.

La veille, ce Mardi 18 Mai, la défense de GPS dirigée par Me Affoussiata Bamba Lamine a dénoncée ce procès comme ‘’une aberration juridique’’, soutenant se fier uniquement aux décisions de la justice internationale. 

Raoul Mobio

RaoulMobio contact@operanewshub.com