Grand-Bassam : la surface commerciale Sococé cambriolée, 9 millions et des marchandises emportés

Yannick_LAHOUA

Grand-Bassam : la surface commerciale Sococé cambriolée, plusieurs millions emportés

Ph d'archives, Sococé deux plateaux

L'information a été donnée pour la première fois sur la page officielle facebook de l'agence de presse régionale. Il ressort de cette information que la surface commerciale dénommée Sococé, située dans la ville balnéaire de Grand Bassam a reçu la visite de cambrioleurs ce jeudi 3 juin 2021. À en croire notre source, l'agence de presse régionale, des millions auraient été emportés par les indélicats. Aucune autre information supplémentaire n'a filtré sur par exemple le nombre de cambrioleurs impliqués dans le forfait, le mode opératoire, l'heure du cambriolage ... Absolument rien !

En recoupant nos informations, Linfodromme, va indiquer, que les faits se sont produits dans la nuit du 23 au 24 mai dernier, aux environs de 1 heure. Toujours selon Linfodromme, il s'agirait de 5 malfrats qui auraient opéré depuis l'arrière de la surface où ils étaient bien planqués. Munis d'armes à feu, les quidams après avoir maîtrisé les vigiles de service et un ouvrier, libres de leur mouvement, ces derniers ont emporté la bagatelle somme de 9 millions de francs CFA. «À présent, ils s'occupent des marchandises. Ils font ainsi main basse dans les rayons, sur plusieurs téléviseurs à écran plasma. Ils couronnent ensuite leur forfait par le vol de nombreux produits alimentaires dont de l'alcool et de quoi s'offrir de la bonne bouffe. Et c'est avec ce butin énorme, que les fripons se cassent des lieux, à bord d'un véhicule dont les signalements n'ont pu être relevés. Laissant toujours ligotés, leurs victimes» révèle Linfodromme. Et comme si ça ne suffisait pas, l'écran et le système d'enregistrement de la caméra de surveillance n'ont pas été épargnés. Histoire d’effacer leurs traces et de brouiller les pistes susceptibles de mener à eux. C'est deux heures après, que les éléments des forces de l'ordre arrivent sur les lieux. Trop tard, les quidams ont filé. Une enquête aurait été ouverte.


Yannick_LAHOUA

Yannick_LAHOUA contact@operanewshub.com