Débat sur NCI 360 : l'honorable Assalé Tiémoko révèle la naissance d'un nouveau type d'élèves en Côte d'Ivoire

News Hub Creator

Ali Diarrassouba a reçu hier ses invités dans le cadre de l'émission NCI 360. Le premier thème abordé concernait les réformes scolaires. A la question du retour des coefficients, le journaliste et député-maire de Tiassalé Assalé Tiémoko a marqué son accord pour cette réforme. Selon lui, l'absence de coefficients, ou du moins l'harmonisation des coefficients à 1 pour toutes les matières a créé des élèves hybrides.

Les élèves hybrides sont selon lui des élèves qui n'ont aucune base. Ils ne sont ni littéraires, ni scientifiques. Pour lui, le retour au coefficients est une bonne chose dans la mesure où les élèves seront classifiés. Par ailleurs, d'autres invités tels que Sylvain N'guessan et Félix Bony ont marqué leur accord pour cette réforme.

En face, en s'appuyant sur des textes Dr Arthur Banga a soutenu que les coefficients accroissent le taux d'échec. En plus, il n'y aurait pas de lien réel qui est établi entre les coefficients et l'amélioration du niveau des élèves. Pour étayer son argumentaire, il a évoqué la loi N° 95-696 du 07 septembre 1995 relative à l'enseignement. Et l'article 36 due ladite loi dit ceci "L’Enseignement secondaire général et techni-que comprend:

- Un premier cycle, d'approfondissement et de formation générale sanctionnée par le brevet d’Études du premier Cycle (BEPC) ; 

- Un second cycle de renforcement des connaissances et de pré-spécialisation sanctionné par le baccalauréat. L'accès au second cycle est conditionné par une 

sélection-orientation".  

En s'appuyant sur cet article, l'historien a marqué son désaccord à la réintroduction des coefficients car en le faisant, on enlève le caractère général du premier cycle de l'enseignement secondaire comme le dit le deuxième alinéa de l'article cité plus haut.

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country