Voici ce qu'Asalfo et le maire Farikou nous ont confiés lors des cérémonies de 7eme jour d'Hamed

Defaodef

C'est ce dimanche 21 mars 2021 qu'ont eu lieu les cérémonies funéraires de 7eme jour du premier ministre Hamed Bakayoko sur l'esplanade de la mairie d'abobo.

Essentiellement consacrées à des lectures coraniques et de bénédictions,ces cérémonies ont regroupé toutes les couches sociales et les hautes autorités du pays coiffées par le président Alassane Ouattara.

Ce sont le imams qui ont ouvert le bal à travers la lecture cononique de la sourate yassine suivie de prières grâce à leurs chapelets qu'ils n'ont cessé d'egrener.

Avant l'arrivée du chef de l'état qui était prévue aux alentours de 11 heures, nous apercevons Asalfo du groupe Magic systèm,vêtu d'un boubou tout blanc,venu sûrement rendre hommage à son ami et frère Hamed.Nous nous frayons un chemin pour l'interpeler et lui poser la question suivante :

-Asalfo,quels sont les sentiments qui vous animent actuellement après la disparition du premier ministre ?

-On ne peut retenir que la tristesse, nous sommes dans un moment de recueillement et de prière, Hamed était un homme très important qu'il aurait fallu créer s'il n'avait pas existé, c'était une référence et une boussole qui indiquait toujours le bien et tous les synonymes de bien.Nous sommes venus prier pour lui afin que le bon Dieu lui accorde une place de choix dans son paradis.(sic)

Nous n'avons pas eu le temps de poursuivre cet entretien, interrompu par un élément de la garde présidentielle qui nous a néanmoins accordé un temps pour la prise de vue.

Dix minutes plus tard,c'est le maire farikou d'adjamé qui s'annonce,venu lui aussi prier pour son compagnon de lutte de toujours.Apres l'avoir intercepté, voilà notre première question :

-Monsieur le maire, dites-nous un mot pour définir Hamed.

-Hamed était un océan de bienfaisance et de générosité,on ne finira jamais de parler de sa charité.Les hommes comme Hamed,il n'y a pas beaucoup sur terre.Nous prions Dieu afin qu'il lui rendre la terre légère.

Monsieur le maire,quels sont les sentiments qui vous animent aujourd'hui après sa disparition ?

-En tant que croyant, nous nous référons à Dieu, c'est difficile ; mais on l'accepte.Nous ne pouvons faire que des bénédictions pour lui.

Monsieur le maire, qu'est-ce que vous retenez du premier ministre comme souvenir ?

-Beaucoup de choses comme je l'ai toujours dit, lorsque j'ai été malade en 2020,j'ai été interné dans l'un des plus grands hôpitaux de paris le 16 février,et chaque jour,Hamed appelait les médecins pour s'enquérir sur l'état de ma santé.je suis revenu le 07 mars,et Hamed est décédé le 10 mars 2021.Hamed est né le 08 mars et moi un 09 mars.Vous voyez,mêmes les chiffres nous rapprochait>>(sic)

Oui, Hamed s'approchait de tout de tout le monde pour animer son prochain comme lui-même.

Defaodef

Defaodef contact@operanewshub.com