France : Interdiction des danses venues d’ailleurs lors des mariages, tirs groupés contre la députée

Cyrille_NAHIN

En dépit de l’opposition du garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti et du rejet de l’amendement n° 267 d’Annie Genevard, des voix s’élèvent de plus en plus contre la députée (Les Républicains) du Doubs.

« Souvent, lors de mariages, dans nos villes et nos villages, certaines familles, françaises ou non, d’origine étrangère, brandissent des drapeaux étrangers et manifestent leurs traditions par des danses et des spectacles, parfois dans la salle des mariages même mais aussi dans l’hôtel de ville ou sur la place de l’hôtel de ville », a déploré Annie Genevard mercredi 30 juin dernier au Parlement français.

Les réactions ne se sont pas fait attendre sur la toile vis-à-vis de la députée. Certains y ont vu un degré élevé de haine, une dégringolade. D’autres s’inquiètent d’une attitude totalitaire qui pourrait concerner si rien n’est fait la façon de s'habiller, de danser, de manger, de vivre etc.

Faut-il interdire dans les salles de concert les mazurkas de Chopin, les Danses slaves de Dvorak ou encore les Danses hongroises de Brahms ? Le contraste est éloquent car les français dansent la danse orientale lors des festivités.

De cette ahurissante xénophobie assumée, il appartient désormais de faire attention à l’abstentionnisme au regard de ceux que le vote ou non conduit sur les bancs du Parlement.

Cyrille NAHIN

Cyrille_NAHIN contact@operanewshub.com