Affaire "des Ivoiriens n’ont pas besoin de dialogue" S. Kipré donne de la voix et contredit Bictogo

narco

 

 Rentré de l'exil le 28 mai le dernier, Stephane Kipré, président de l’union des nouvelles Générations était ce jeudi 15 juillet à Sangrobo ( Bouaké) le village natal de son vice président Etienne N’Guessan. Lors de son adresse à la population, le président d’UNG a insisté sur l’intérêt du dialogue entre les acteurs politiques de Côte d’Ivoire. Contrairement à Adama Bictogo qui pense que les ivoiriens n’ont plus forcement besoin de dialogue national , Stephane Kipré est longuement revenu sur l’intérêt du dialogue face à cette population. « (…) Allons-y à la réconciliation pour attaquer les vrais problèmes. Nous voulons le dialogue. Nos sages nous ont appris que quand ça ne va pas, allons-y sous l’arbre à palabre pour dialoguer. Et quand le dialogue devient un débat pour nous ce n’est pas bon », a-t-il insisté. 

Le natif de Daloa pense bien que dialoguer n’est pas le souci mais plutôt en Côte d’ivoire on voit le dialogue autrement. « En Côte ivoire on prend le dialogue pour en faire des partages. On pense que quand on parle de dialogue cela veut dire qu’on puise partager les postes. On pense que quand on parle de dialogue on doit venir distribuer des tabourets. On pense que quand on fini de dialoguer on veut forcement un gouvernement d’union national comme dans les années 2002-2003 (crise de 2002). Gardez vos tabourets, on n’a pas besoin de ça. Le dialogue là nous le voulons pour que notre population arrête de souffrir »,a-t-il souhaité à travers un direct sur la page facebook du site Rezepanacom.com ce jeudi 15 juillet 2021.

  Pour rappel, le lundi dernier lors d’une conférence de presse Adama Bictogo directeur exécutif de du Rhdp a indiqué que la Côte d’Ivoire n’a pas besoin de dialogue national parce qu’elle n’est pas en crise. 

Narco

narco contact@operanewshub.com