Coups d'Etat militaires : voici les vraies raisons des coups d'Etat en Afrique

Oumeakov


Les coups d'Etat militaires reviennent au galop ces dernières années, en Afrique ,notamment dans la partie occidentale. C'est le moins qu'on puisse affirmer. 

Lorsqu'il y a un coup de force, les avis sont divers et partagés : les institutions africaines et internationales le condamnent fermement pour certains, mais pour d'autres, sur le bout des lèvres. A preuve ,le coup d'Etat du fils du Président Idriss Deby Itno n'a pas suscité l'indignation de la communauté internationale et même africaine ,alors que  celui du Mali était condamné avec la plus grande énergie. Même son de cloche pour la Guinée.

Ce qui me pousse aujourd'hui à m'interroger sur les raisons fondamentales de ces actes anticonstitutionnels: est-ce pour faire appliquer la vision des occidentaux en matière de gouvernance, ou de répondre aux cris de cœur des populations africaines affamées, pauvres ,vivant avec moins d’un dollar américain par jour ?

Je me contenterai, pour cette première partie de mes investigations, de tenter d'apporter des réponses plus ou moins discutables à ces questions suivantes:

Qu'est-ce qu'un coup d'État militaire ou civil ?Quels objectifs veulent atteindre les auteurs de ces actes appelés aussi coups de force ?

Un coup d'Etat militaire est le renversement du pouvoir d’État par une personne ou un groupe de personnes de façon illégale et souvent brutale. En d'autres termes, un coup d'Etat est une prise du pouvoir d'Etat par un groupe,  avec des moyens non constitutionnels ,imposés par surprise et utilisant la force. D'où le synonyme de " coups de force ".

Quant au coup d'Etat civil,  il est l'œuvre des gouvernants ,les tenants du pouvoir qui ,par subtile manipulation de la constitution, arrivent à prolonger, selon leur désir,  leur mandat  à vie.

Alors, quand une partie du peuple ne voit pas le bien fondé de ces agissements antidémocratiques , elle se manifeste de diverses manières ( marches de protestation, meetings etc.) .En réponse , elle est systématiquement réprimée : prison, mutation arbitraire pour les fonctionnaires, limogeage, licenciement sans motifs valables etc.

Les auteurs d'un coup d'Etat militaire ou coup d'Etat civil, s'appuient, en général sur tout ou une partie de l'armée et bénéficient du soutien d'au moins une partie de la classe politique et de la société civile. 

Le premier coup d'Etat en Afrique date de 399 avant Jésus Christ, selon l'encyclopédie libre Wikipédia. Il a été perpétré en Égypte par le Général Néphéritès en renversant Amyrtée, Pharaon de la XXVIII ème Dynastie. C’est dire que l’idée de coup d’Etat ne date pas d'aujourd'hui.

Entre le premier coup d'Etat et le plus récent, celui du 5 septembre 2021 en Guinée Conakry, plusieurs dizaines d'autres ont été perpétrés pour diverses raisons. 

En effet, tout acte ayant un ou des mobiles , les putschistes , auteurs de coup d'Etat militaire, ont dans cette aventure périlleuse, des objectifs précis à atteindre : dans les années soixante les coups d'Etat avaient pour cibles les dirigeants ou Présidents de la république opposés farouchement au néocolonialisme, comme l"Osagyefo " Kouame Nkrumah, premier Président ghanéen. Aujourd'hui, les raisons sont essentiellement basées sur les pouvoirs corrompus, la dictature sous toutes ses formes. La mauvaise gouvernance. Le non-respect de toutes les dispositions des constitutions ,les dérives autocratiques sont quelques raisons qui  conduisent inéluctablement aux coups d'Etat.

Parmi ces raisons, figure en bonne position le fait que certains  Présidents veulent s'éterniser au pouvoir à tout prix.

Comme pour donner raison au célèbre artiste du zouglou, Billy Billy :"Tu n'as pas dit que tu es venu pour deux jours ? Han ! tu es collé. " 

Et donc, les putschistes de ce vingt-et-unième siècle veulent rendre justice au peuple meurtri des pratiques anti-démocratiques de leurs dirigeants. Pour le cas actuel, des dizaines d'opposants libérés en Guinée, étaient incarcérés  pour avoir manifesté contre le troisième mandat présidentiel de l'ex-Président guinéen, selon les médias internationaux, tel que TV5 monde  dans son journal Afrique du 7 septembre 2021. Un de ces opposants ,Oumar SYLLA, disait ce matin sur RFI “Notre combat contre le troisième mandat a abouti ”.

Les missions que s'assignent les putschistes est donc de rendre justice au peuple. Pour cela ,l’Homme fort de la Guinée a fait un clin d'œil au passage de l'ex-Président Jerry John Rawlings à la tête du Ghana dans le même schéma. Pour dire qu’on peut être militaire ,mais être aussi un bon Président de la République.

Attendons de voir…


Oumeakov


Oumeakov contact@operanewshub.com