Burkina Faso : la CEDEAO apporte son soutien au Président Roch Kaboré et appelle les militaires "au calme"

News Hub Creator

La CEDEAO invite les militaires burkinabés au dialogue après les tirs nourris dans plusieurs camps militaires à Ouagadougou et d’autres villes du pays ce dimanche.


Le Burkina Faso a connu une journée difficile et tendue en raison d’une situation sociopolitique qui n’a pas manqué d’inquiéter les Burkinabés et les pays voisins. En effet, ce dimanche 23 janvier 2022, des coups de fusils ont retenti dans plusieurs camps militaires à Ouagadougou et à l’intérieur du pays. Cette colère des soldats Burkinabés a été relayée par de nombreux médias internationaux. Les mouvements d’humeur des soldats n’est pas fait pour arranger le pouvoir en place qui est déjà confronté à des manifestations de la société civile et aux terroristes dans la zone. 


Dans la soirée de ce dimanche, la CEDEAO a réagi à la situation du Burkina Faso à travers un communiqué signé par le président de la commission de l’organisation ouest-africaine. « Le Président de la Commission de la CEDEAO suit avec une grande préoccupation la situation au Burkina Faso caractérisée ce dimanche 23 janvier 2022 par des tirs dans certains camps militaires du pays » peut-on lire dans ledit communiqué. La CEDEAO a d’ailleurs invité tous les acteurs au calme et « marque sa solidarité avec le Président Roch Marc Christian Kaboré, le gouvernement et le peuple du Burkina Faso ». Pour finir, la Commission de la CEDEAO « demande aux militaires de demeurer dans une posture républicaine et de privilégier le dialogue avec les autorités ». 

Cliquez sur suivre pour ne rien rater…

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country