L'encadrement des instituteurs en stage de responsabilité n'est-il pas pris en compte par l'État ?

News Hub Creator

À quoi servent réellement les 45000 francs CFA que payent les instituteurs stagiaires admis en stage de responsabilité ?

Ce, car l'État dans une dynamique de contribuer à l'encadrement des élites de demain, consacre d'énormes moyens appropriés dans la formation des formateurs (instituteurs).

Selon certains professeurs de CAFOP, cette somme sert de prime de transport et d'hébergement de la commission composée des professeurs de CAFOP, des Conseillers Pédagogiques du Préscolaire et de Primaire et des Inspecteurs de l'Enseignement Préscolaire et Primaire pour l'encadrement et la titularisation des enseignants stagiaires.

Et pourtant, la formation dont on parle ici n'a lieu qu'en deux journées.

En clair, au cours de la première journée, on regroupe ceux-ci dans une salle , ensuite un d'entre eux est vu en situation de travail puis enfin ils apportent des critiques.

Quant à la seconde journée, elle est consacrée à la titularisation des enseignants stagiaires en présence de ladite commission.

Dès lors, en plus des deux ans faits au CAFOP au profit d'une formation pédagogique, est-il encore normal que les stagiaires payent la somme de 45000 francs CFA pour l'achèvement de leur formation? Où encore, leur formation n'est elle pas prise en compte par l'État de Côte d'Ivoire ?


RichardToty

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country