L'armée attaquée à Anyama: et si les djihadistes avaient fait diversion à Kafolo ?

parfait48

Face à la menace terroriste grandissante en Afrique de l'ouest la Cote d'Ivoire est-elle est véritable cible potentielle? En tout cas les multiples attaques contre les positions des forces de sécurités du pays nous poussent à répondre par l'affirmatif. En effet moins d'un mois seulement après les attaques simultanées dans les localités de Kafolo et Téhini, une nouvelle attaque a été perpétrée contre une base de l'armée et cette fois ci à Anyama au nord d'Abidjan.

Une attaque qui a vite été maitrisée par les forces de sécurité puisqu'on dénombre aucun mort du coté de l'armée contre 3 du coté ennemi selon des sources concordantes. Une opération de ratissage dans la zone est par ailleurs en cours au moment où nous écrivons cette presse.

Cependant cette nouvelle attaque, même si elle n'a pas encore été revendiquée comme celles de Kafolo et Téhini peuvent nous pousser à évoquer une possible piste djihadiste compte tenu des similitudes avec les attaques qui ont lieu au Burkina Faso et au Mali. Si cela est avéré, il serait fort probable que des djihadistes se soient infiltrés dans le pays pendant qu'ils utilisaient Kafolo comme moyen de diversion.

Les forces de sécurité devront en plus de la surveillance accrue des frontières nord ferraient mieux d'en faire de même dans la capitale ainsi que les villes de l'intérieur pour éviter des attaques surprises comme celle ci.


Source: analyse de l'auteur

parfait48 contact@operanewshub.com