Politique/Burkina Faso : Damiba avait donc pris le pouvoir sans avoir la solution au terrorisme ?

News Hub Creator

C'est le 24 janvier 2022 que Roch Kaboré a été chassé du pouvoir par le colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, un officier burkinabè reconnu comme un expert des questions relatives au terrorisme. Il a même écrit un ouvrage qui a fait le tour des réseaux sociaux dès sa prise du pouvoir. Mais le constat est que les attaques terroristes ne faiblissent pas. Il y aurait même une recrudescence !

En parcourant la presse en ligne, une révélation du média allemand Deutsche Welle via son site dw.com a attiré notre attention. En effet, selon ce média, début avril, la primature burkinabè a mis en place une équipe composée de 19 personnes issues de l'armée et de la société civile pour réfléchir sur la résolution de la question du terrorisme. Ce qui nous a amené à nous interroger de la façon suivante : Damiba avait donc pris le pouvoir sans avoir la solution au terrorisme ?

L'heure est-il à la réflexion encore ?

Nous pensions que des solutions étaient déjà prêtes à l'emploi. Entretemps, le mécontentement de la population continue de se faire sentir. On se souvient qu'avant le putsch de janvier, le gouvernement burkinabè a souvent été critiqué pour ne pas donner à l’armée les moyens nécessaires dans sa lutte contre les groupes djihadistes. En plus l'inefficacité de gouvernement de Roch Kaboré face au terrorisme a même été la raison majeure avancée par les putschistes pour le chasser. Désormais au pouvoir, les militaires sont forcés d’enregistrer des résultats rapides s’ils ne veulent pas voir l’opinion publique se retourner contre eux.

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country