Politique : après l'ivoirité en Côte d'Ivoire, voici la "congolité" en RDC

yakouser

L'ivoirité, concept tant controversé en Côte d'Ivoire est selon ses "inventeurs" un concept visant à définir la nationalité ivoirienne dans un processus de démocratisation et d'unification nationale. Il s'appuie sur des notions culturelles et vise à promouvoir les cultures et productions nationales. Vu sous cet angle, le concept d'ivoirité n'a en apparence rien de frustrant. Mais pour les détracteurs du néologisme, c'est un facteur qui est assimilable à la xénophobie et à l'exclusion. L'ivoirité est même indexé comme une des causes des multiples crises que connaît la Côte d'Ivoire.

Aujourd'hui, en RDC une frange de la classe politique a déposé devant les parlementaires une proposition de loi instituant la "congolité". La chaîne d'information Africa 24 dans son journal édition de 0h en a parlé. Pour les pourfendeur de la congolité, le président de la République doit être de père et de mère congolais d'origine. Selon eux cette condition permettrait au tenant du pouvoir d'agir avec probité et intégrité étant donné ses origines.

En face, un autre groupe juge la proposition de loi inopportune, discriminatoire, exclusionniste et même dangereuse. Pour ce dernier groupe, il n'y a pas de congolais à 50 ou 100%. Tous les congolais sont égaux et il n'est point question de les catégoriser.

A notre avis, les législateurs congolais sont assez mûrs et suffisamment responsables pour voter ou non une telle loi qui déjà semble ne pas faire l'unanimité.

yakouser contact@operanewshub.com