San Pédro: un prétendu multiplicateur de billets d'argent rattrapé par le frère de sa victime

News Hub Creator

Photo d'illustration : photo d'argent envoyée au transporteur par le prétendu multiplicateur.


Le lundi 11 janvier 2021, un prétendu multiplicateur de billets d'argent à été arrêté par le frère de sa victime à Bondoukou.


Ouattara Mory, transporteur résidant dans la ville de San-Pedro à été victime d'une escroquerie par un prétendu multiplicateur de billets d'argent.

Il aurait été contacté dans le mois de décembre via whatsapp par un homme se disant grand féticheur capable de multiplier beaucoup d'argent pour lui et de le rendre riche en un temps record. Pour l'appâter, l'homme lui montra des vidéos dans lesquelles on voit quelqu'un multiplier de l'argent.

Séduit par la proposition, le transporteur va se soumettre aux conditions qui consistaient pour lui de payer la somme de 90 000 Fcfa, 30 000 Fcfa qui devrait revenir au féticheur et 60 000 Fcfa qui devrait être multiplié pour le transporteur à plus de 500 000 Fcfa.

Quelques temps après selon le transporteur, le féticheur était injoignable. Il continuait d'essayer de joindre le féticheur sans succès jusqu'en début d'année 2021 où il se rendit compte qu'il venait de se faire gruger par un arnaqueur.

C'est son jeune frère dans la ville de Bondoukou à qui il s'est confié qui va faire des recherches avec le numéro de téléphone du féticheur et découvrir le visage de ce dernier. Se faisant passer par un potentiel client intéressé par ses offres, le lundi 11 janvier 2021 en début d'après-midi, le jeune frère du transporteur accompagné de trois autres personnes vont mettre la main sur le féticheur dans le quartier donzosso de Bondoukou alors qu'il s'attendait à un rendez-vous avec un potentiel client.

La surprise fût de taille, car selon le transporteur: il ne s'agit ni d'un féticheur, ni d'un multiplicateur de billets d'argent mais de son propre ami qui l'a arnaqué.

Selon le transporteur, un arrangement à l'amiable a été fait entre les parents afin de lui rembourser son argent pour éviter que l'affaire soit déportée devant la police.

A la question de savoir pourquoi ne pas l'emmener au commissariat, le transporteur nous répondit que rarement à Bondoukou un proche quelque soit ce qu'il à fait est emmené au commissariat, nous laissant croire que les affaires de ce genres se règlent bien plus souvent par des arrangements entre les familles ou chez le grand imam dans le pire des cas.


Bema Aboubacar...

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country