Dôdô Awards Festival : les artistes traditionnels célébrés les 4 et 5 février prochain à Abidjan

News Hub Creator

Célébrer et honorer les acteurs de la Culture, principalement les artistes faisant de la musique d’inspiration traditionnelle, tel est le but du Dôdô Awards festival dont la première édition se tiendra les 4 et 5 février 2022 à Abidjan.  

 

L’information a été livrée par le Commissaire général de ce festival, Morrys Ouayou Tabla au cours de la conférence de lancement le samedi 15 janvier 2022 dans un complexe hôtelier de Yopougon.

« Les artistes traditionnels ne bénéficient pas toujours de la reconnaissance du peuple pour leur travail de promotion et de sauvegarde du patrimoine culturel de la Côte d’Ivoire. Nombreux sont ceux d’entre eux qui meurent dans l’anonymat ou dans des conditions misérables. Alors qu’ils méritent bien d’être honorés de leur vivant. C’est pourquoi, le Dôdô Awards festival est organisé pour redonner leur dignité à ces artistes qui font beaucoup pour la Côte d’Ivoire », a expliqué le commissaire général du festival.

Plusieurs prix seront attribués au cours de la cérémonie de récompense qui aura lieu à l’hôtel du District d’Abidjan, le 4 février 2022, au Plateau. Une trentaine d’artistes traditionnels et tradi-modernes seront honorés et un super prix sera décerné avec comme lot un terrain de 400 m2 plus du numéraire, a fait savoir Morrys Ouayou.  L’apothéose de ses festivités, ce sera le concert géant qui réunira sur scène plus de 30 artistes traditionnels et tradi-modernes ainsi que deux groupes artistiques à la place CP1 de Yopougon le samedi 5 février. Le show, a annoncé les organisateurs, sera assuré par ceux-ci à partir de 16 heures jusqu’au petit matin à 6h avec la participation des espaces culturels et gastronomiques traditionnels de la ville d’Abidjan.

Placé sous le signe de la réconciliation et de la paix, le festival se déroulera autour du thème « Musiques traditionnelles et tradi-modernes, vecteurs de paix et de cohésion sociale ». C’est d’ailleurs autour de ce thème que se tiendra la conférence publique dont les orateurs seront des hommes de Culture, des artistes et des universitaires. Ce sera le 4 février à l’ouverture du festival.

« Les chansons des artistes traditionnels sont les mieux consommées dans toutes les contrées du pays. Mieux, ils véhiculent des messages de paix et de tolérance et leurs messages portent auprès des populations qu’elles soient urbaines ou rurales. Pourquoi ne pas profiter de ces valeurs pour répandre le message de paix et de pardon au sein des populations pour une réconciliation nationale véritable ? », s’est interrogé Morrys Ouayou qui a annoncé que le ministre de la Réconciliation nationale et de la cohésion sociale, Kouadio Konan Bertin dit KKB  épouse cette vision et a accepté d’accompagner ce festival. Toujours au niveau institutionnel, la ministre de la Culture, des Industries des arts et du spectacle, Arlette Badou N’Guessan Kouamé est la présidente de la cérémonie.

Notons que le parrain des festivités est Benoît Kamena Brown, opérateur touristique et promoteur de Brownville, une ville écologique qui sortira de terre du côté de l’île Bouley 2 avec des espaces de promotion de la Culture. C’est à ce titre que Ben Dagbo, directeur des affaires stratégies de Brownville Management était présent à cette conférence de lancement pour marquer l’engagement de sa structure à accompagner et soutenir cet évènement qui vise la valorisation du patrimoine culturel de la Côte d’Ivoire.

Sébastien Levry

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country