Division de l’opposition, Séraphin Prao (LDCI) amer : « A ce jeu-là, le RHDP gagne »

Eddy3

Le président de LDCI, Séraphin Prao, crache ses vérités à l’opposition ivoirienne, engluée dans les conflits de leadership au moment où, dit-il, les populations souffrent au quotidien. Voici des morceaux choisis de sa déclaration de ce mardi 14 septembre 2021.

 

Le président du mouvement, Les démocrates de Côte d’Ivoire (LDCI), n’est pas du tout content. Selon Séraphin Prao, alors que les Ivoiriens font face à plusieurs difficultés quotidiennes dues aux insuffisances de la gouvernance du parti au pouvoir, l’opposition s’étripe sur des questions qui n’apportent rien à l’amélioration des conditions de vie des populations. « C'est la course à qui aura la formule la plus assassine pour crucifier l'autre sur l’autel d’intérêts dans lesquels les populations ne se reconnaissent nullement. Si cette stratégie permet d'exister sur le plan médiatique, elle ne permet pas à leurs acteurs d'accroître le nombre de leurs militants qui, du point de vue de la sociologique et de la configuration politiques en Côte d'Ivoire, restent attachés à certaines personnalités fortes et répondent à des critères largement ethniques et moindrement sociaux. Cela ne s'appelle pas de la maturité politique encore moins de l'intelligence politique, cette bisbille au sein de l’opposition », déplore le professeur agrégé d’économie des Universités, ce mardi 14 septembre 2021, dans une déclaration. Car, pour lui, «ce n'est pas avec cette stratégie de dispersion de ses forces et de nuisance les uns envers les autres que l'opposition pourrait battre le RHDP aux élections à venir qui se préparent maintenant. Bien au contraire, à ce jeu-là, le RHDP se tire à bon compte puisque l’opposition semble étaler aux yeux de l'opinion publique nationale et internationale son irresponsabilité et son immaturité ».  

Séraphin Prao prévient que la stratégie des agressions les uns envers les autres est infantilisante et ne joue pas en faveur de l’opposition ivoirienne. « Cela est d'autant plus malheureux et regrettable quand l’on sait qu'une partie de cette opposition a géré le pouvoir dans ce pays », dit-il.

Le président de LDCI insiste pour dire que les querelles de clocher interminables au sein de l’opposition n’honorent pas leurs auteurs. « Elles n’améliorent pas les conditions de vie des ivoiriens et ne créent pas non plus les conditions d'élections justes, crédibles transparentes et inclusives, le nœud gordien du problème ivoirien que l’on a tendance à oublier une fois les élections terminées et que l’on ressuscite juste à quelques semaines des nouvelles élections pour endeuiller les populations. Cela ne fait pas sérieux et détruit toute estime en faveur de l’opposition ivoirienne », souligne-t-il.

Le mouvement LDCI a été créé le samedi 10 octobre 2020 par un groupe d’universitaires et de cadres de la société civile. Ce mouvement politique et citoyen vise à faire des propositions pertinentes en vue de bâtir une nation prospère, forte, unie et solidaire.

 

AKE

 

 

Eddy3 contact@operanewshub.com

Home -> Country