San Pedro : des élèves refusent les examens blancs - Plusieurs d'entre eux interpellés

LeRafiki

A côté du phénomène de perturbation des cours auquel l'on assiste à l'approche des congés depuis un moment à San Pedro, s'est récemment ajouté celui du refus de passer les examens blancs.

Depuis le lundi 08 Février 2021 en effet, des élèves, par jets de pierres, ont délogé leurs camarades des lycées et collèges de la ville balnéaire de San Pedro. Protestant ainsi contre la tenue des examens blancs du BEPC et du Baccalauréat dont les épreuves orales ont débuté la semaine dernière et les épreuves physiques cette semaine.

"Nous ne voulons pas de ces examens parce qu'ils cassent les moyennes de classes", nous a confié l'un des manifestants.

Ce lundi 08 Février 2021, c'est aux alentours de 11 heures que ces élèves dont on ignore les établissements d'origine, s'en sont pris aux lycées Yébarth 1 et 2. Ils y ont buté sur une farouche résistance des élèves desdits établissements qui étaient déterminés à en découdre avec leurs camarades "assaillants", rapporte un enseignant du lycée Yébarth 1.

" Depuis un moment, en Côte d'Ivoire, les élèves font ce qu'ils veulent parce que pour eux, ils ont des droits et qu'ils sont impliqués dans toutes les décisions qui sont prises les concernant. Du coup, cela handicape le système. Mais il doivent comprendre que lorsque l'on a des droits, l'on a aussi des devoirs. Le devoir d'un élève c'est d'aller à l'école, de suivre les cours et de se faire évaluer. Un élève ne peut pas refuser de passer un examen. Ce n'est pas possible ! Je crois que c'est un faux prétexte ! Ils ont eu l'habitude, depuis un moment d'anticiper les dates des congés. On ne peut pas comprendre qu'un élève puisse décider de quand il va en congé, de quand il en revient ; de quand il fait un devoir et de quand il ne le fait pas. Finalement où allons-nous?", s'est interrogé Nemlin Iré Alexis, conseiller municipal et responsable de la Commission Éducation à la mairie de San Pedro.

Les autorités administratives, politiques et militaires de la ville de San Pedro ont décidé de ne pas croiser les bras devant cette situation surréaliste en sécurisant les lycées Yébarth 1 et 2 et le lycée moderne Inagohi de sorte que les cours et les examens puissent se poursuivre.

Ce mardi 09 Février, depuis 06 heures du matin, c'est un impressionnant dispositif des forces de Police qui a été déployé aux abords des lycées et établissements scolaires privés de la ville afin de sécuriser les cours et les examens qui s'y déroulent actuellement.

Depuis le lundi, début des manifestations, 06 "perturbateurs" ont été interpellés, rapporte le Commissaire Bamba Gbeu Daniel, Chef de service du 2è arrondissement de Police de San Pedro.

"La procédure en la matière sera appliquée et ils seront mis à la disposition du Parquet", indique le Commissaire Bamba Gbeu Daniel.

Les congés de Février sont prévus du 13 Février au 22 Février, note t,-on.

Yeck

LeRafiki contact@operanewshub.com

Opera News Olist