Saviez-vous que la pratique du vélo réduit le taux de mortalité dû aux accidents de la circulation ?

AgbeMalet_J

Le titre de l'article pour certains n'est pas tout à fait claire raison pour laquelle vous avez cliqué pour en savoir plus. Eh bien ! Pratiquer du vélo de façon régulière nous éloigne des accidents de la circulation. Je vous partage ma propre expérience.

Depuis ma tendre enfance, quand j'étais encore sur les bancs, mon père m'avait promi de m'achèter un vélo à condition que je sois parmi les meilleurs élèves de ma classe. Et cela dès la classe de CP1. Du coup, je me démêlais et je bossais dure. Je parvenais à chaque fin d'année à être parmi les meilleurs de ma classe (les 5 premiers). Malheureusement mon père n'a jamais pu honorer sa promesse. Au lieu et place de vélo, se sont des jouets ( pistolet à eau, fléchette, voiture avec pile sans télécommande...), des jouets à bas prix qu'il m'offrait. Je ne lui ai jamais fait de reproche. Et ça duré jusqu'à l'université.

Bref, admis à un concours de la fonction publique, je me suis acheté en tout deux vélos flambants neufs ( un vélo VTT pour mes randonnées en Haute montagne ou sur la terre battu et un Vélo route type cycliste professionnel pour rouler sur les axes et grandes artères de la ville d'Abidjan). D'abord affecté à Dimbokro, je me suis entouré de passionnés de vélo tout comme moi. On pedalait les week-ends Dimbokro-Toumodi aller retour et quand on était inspiré on partait jusqu'à Yamoussokro. Donc revenant au sujet de la rédaction de cet article, cet amour du vélo a fait que pour mes déplacements d'un Kilomètre et tout au plus 10 kilomètres , je préfère m'y rendre à vélo. Là où les piétons auront optés pour un véhicule de transport en commun.

En effet, se déplacer à vélo c'est plus sûr, rapide et responsable et surtout ça met à l'abri des accidents de la circulation. Vous conviendrez avec moi que dans le nombre de décès et blessés enregistré sur l'ensemble du territoire ivoirien, qui se chiffre à 1200 en 2021, la marge affectée à ceux qui pratique du vélo est relativement insignifiante. Car faire du vélo c'est à la fois physique et mental. Tous nos sens sont actifs. Tu ne peux pas être ivre et prétendre pédaler sur plus d'un Kilomètre. Mission impossible. Or pourtant certains automobilistes se donne souvent à cœur joie à ça en mettant en danger leur vie et la vie des autres.

Par ailleurs, pour une pratique plus sûre du vélo sur de longues distances, nos autorités doivent revoir la construction et la réhabilitation des axes principaux de sorte à créer des voies annexes spécifiques pour les randonneurs et les amoureux des engins à deux roues ( vélo, Moto...) comme cela se fait dans les pays développés. Et n'oubliez surtout pas de porter vos casques de sécurité lorsque vous êtes à vélo. Selon la Fédération Française des Usagers de la Bicyclette-Le Vélo au Quotidien : "La tendance déjà observée dans plusieurs pays européens se confirme dans les villes françaises : lorsque la pratique du vélo décolle, le risque d'accident diminue. On appelle ce phénomène la sécurité par le nombre".

Ainsi voir un abobolais se rendre en service au plateau à vélo ou encore un bingervillois à Cocody à vélo, dans un cadre adapté à sa pratique, à coup sûr le taux de mortalité et de blessés dû aux accidents de la circulation va regraisser considérablement.

AgbeMalet_J

AgbeMalet_J operanews-external@opera.com