Le retour du président Gbagbo et des exilés : prémices d'une réconciliation véritable ?

Negrowski

Le retour du président Gbagbo et des exilés : prémices d'une réconciliation véritable ?

C'est un retour que tous ses partisans attendaient avec impatience. Le retour de celui qui s'est imposé à leur yeux comme l'enfant prodige de la politique ivoirienne à une certaine époque. Absent du pays depuis pratiquement une décennie, l'homme politique qui a été incarcéré à la CPI après les élections de 2010 en Côte d'Ivoire, a été finalement en acquitté 2019. Depuis, il vit en Belgique.


Mais hier, lundi 31 mai, à l'occasion de son 76e anniversaire, ses collaborateurs annoncent son retour prochain au milieu du mois de juin 2021 (17 juin). Quelque chose qui semble avoir été possible grâce à la politique d'apaisement amorcé par le régime en place. Depuis plusieurs mois, en emboîtant le pas à l'ex-président ivoirien, plusieurs opposants alors en exil regagnent le pays. On pense entre autres à D. Pickass, Stéphane Kipré notamment. Des retours qui, conjugués à certaines libérations de prisonniers politiques auront sans doute pour effet d'apaiser la longue attente des GOR.


Très récemment, avant les élections de 2020, Laurent Gbagbo faisait une sortie sur TV5 MONDE dans laquelle il invitait les ivoiriens à la paix et au dialogue. On sent, objectivement, que les vieux briscards de la politique ivoirienne s'assagissent progressivement au fil des années. Leurs discours et leurs actions seront sans doute très déterminants pour le processus de réconciliation effectif. Et nul ne pourrait douter de leur bonne foi tant Bédié, Gbagbo et Ouattara clament leur amour pour la Côte d'Ivoire. Une réconciliation nécessaire pour tout le monde.

Alors, ne serait-il pas temps de finir sur une bonne note, avec des sourires, de la volonté et une véritable atmosphère de paix avant de passer le flambeau ?


Abonnez-vous pour plus de contenus !

Negrowski operanews-external@opera.com