"Gérance de bizi" : la statistique des filles qui pratiquent cette activité à Abidjan choque

Jenemlly

Le nombre des jeunes filles s'adonnant à la pratique de la prostitution devient de plus en plus pléthorique. C'est en tout cas l'information qu'a véhiculée Camille Anoma dernièrement. 


La prostitution connaît de plus en plus un " développement " considérable en Côte d'ivoire précisément dans la capitale économique, Abidjan. En effet, ce que les ivoiriens appellent communément " le bizi " est devenu à la limite un effet de mode à Abidjan. 

Pour dire vrai, plusieurs jeunes filles plutôt que de trouver un travail décent pour subvenir à leurs besoins préfèrent s'adonner à cette pratique malsaine qui leur procure de fortes sommes d'argent en échange de service bien particulier. 

Les raisons d'une telle pratique sont multiples. Certaines disent le faire par manque de moyens financiers, d'autres pour survivre ou pis une catégorie de filles le font par pur plaisir. Ainsi, si cette pratique est devenue au fil du temps très répandue. Les statistiques des filles qui la pratique sont choquantes du moins si l'on se réfère aux propos tenus par Camille Anoma. 

A en croire ses dires en effet, ce sont en tout 10 mille filles en moyenne qui exercent ce " métier " et ce, uniquement en Abidjan. Une folle statistique qui choque au plus haut point les ivoiriens qui ne cessent de réagir en boucle pour dénoncer ce fléau pour la plupart. 

Cela dit, selon vous quelles peuvent être les solutions pour éradiquer définitivement ce fléau ou du moins le réduire le plus possible ? Prière laisser vos impressions en commentaires.


Jenemlly

Jenemlly contact@operanewshub.com