Voici pourquoi vous n'entrerez peut-être pas à la fonction publique malgré vos diplômes !

MANNU-G

Dans l'entendement de tous il faut aller à l'école, poursuivre les études le plus loin possible dans le but d'obtenir un bon travail et une bonne rémunération.

C'est ce rêve que font bon nombre d'élève/étudiant dont il se réveille au soir de la remise de diplôme. C'est à cet instant qu'ils s'aperçoivent que des diplômés comme eux grouillent dans la rue ( car le système ne forme pas l'individu à affronter la vie professionnelle mais l'entraîne plutôt dans une poursuite perpétuel des études), sans pouvoir se faire une place dans la fonction publique. Car c'est ceux à quoi aspire la majorité des ivoiriens.

Cette situation à longtemps été entretenue par l'Etat( même si la tendance est en train d'être inversée).

La politique de l'époque résultait du contexte qui prévalait. En effet dans les années 60 et 70 la Côte d'Ivoire connaît une embellie économique, le cacao est bien payé à l'international et le mécanisme mis en place à travers la CAISTAB permet de renflouer les caisse de l'état. Fort de cette croissance économique, le gouvernement de l'époque entreprend de grands projets infrastructurels mais également un recrutement important de fonctionnaires. Il initie même une politique de recrutement automatique de jeunes diplômés.

Cela s'explique par le fait que l'Etat nouvellement indépendant, a besoin de personnel et ce à tous les niveaux : la santé, l'éducation, etc.

Or cette politique axée sur la formation des fonctionnaires, n'a pas beaucoup évolué même si les enjeux ne sont plus les mêmes. À croire que la récession des années 80 avec son lot de mesures imposées par les institutions de Bretton-woods n'ont pas pu entraîner de radical changement.

Aujourd'hui, la donne à énormément changé : il existe plusieurs universités d'où sorte des milliers de diplômés chaque année, et la fonction publique n'est plus aussi demandeuse de fonctionnaires comme avant, hormis quelques secteurs.

Une triste réalité pour tous les diplômés qui aspirent à la la fonction publique est que l'état ne pourra aucunement augmenter son budget de manière indéfinise. Ceci étant, ce n'est donc pas tout le monde qui ira à la fonction publique. Conscient de cette réalité, l'Etat encourage depuis plusieurs années l'émergence du secteur privé et l'entreprenariat des jeunes à travers solution à question du chômage notamment grâce à l'Agence Emploi Jeune.

MANNU-G

MANNU-G contact@operanewshub.com

Opera News Olist