Rentrée scolaire : En septembre, les paysans ne sont pas encore prêts pour l'école

yakouser

Dans les temps anciens, la rentrée scolaire était fixée en octobre. Mais depuis quelques années, la rentrée est en septembre. Pour des fonctionnaires ou des salariés, cela ne pose pas vraiment de problème. Mais il y a un problème avec la paysannerie. En effet, en septembre, surtout pour ceux des paysans qui sont dans la caféiculture ou la cacaoculture, il n'y a point de récolte ou de vente en ce moment. Même s'il y a quelques récoltes et ventes, les quantités sont infimes. Monsieur N. planteur dans la zone de Vavoua nous a confié avoir vendu 7 kilogrammes de cacao la semaine dernière. Et le sieur N. a une fille en seconde C, et trois petits enfants au primaire. En plus de la faiblesse des récoltes en septembre, il y a aussi la mévente. En effet, les prix n'etant pas encore fixés, les opérateurs économiques qui achètent ces quelques kilogrammes de fèves de cacao ont leur prix qui la plupart du temps est dérisoire et ne respecte aucun principe. Les paysans coincés sont obligés de brader leur petite production. Et nous produisions un article pour parler de la lenteur des inscriptions en ligne. Cela est dû à ce fait aussi car en ce moment les paysans très nombreux parmi les parents d'élèves n'ont pas de moyen en septembre, la traite n'ayant pas encore commencé. Ils ne sont pas prêts pour l'école en septembre.

yakouser contact@operanewshub.com