Haïti: 26 colombiens et 2 américains identifiés dans l'assassinat du président Jovenel Moïse

Diamantier.info

L'annonce vient d'être confirmer par la police haïtienne au coeur de l'événement. Le groupe de tueurs ayant assassiné le président était composé de 26 Colombiens et deux Américains.

Selon l'agence de presse (Reuters) situé à Port-de-Prince, le groupe d'assassins ayant abattu le président haïtien Jovenel Moïse était composé de 26 Colombiens et de deux Américains d'origine haïtienne. L'annonce a été faite ce jeudi 8 juillet 2021 par les autorités haïtiennes, ajoutant qu'elles traquaient toujours les commanditaires du meurtre.

En effet, Jovenel Moïse, 53 ans, a été assassiné ce mercredi 7 juillet à 2h par ce que les autorités ont décrit comme un groupe de tueurs professionnels. Ce qui aurait mis le feu à la poudre. Depuis ce jour, les populations et les autorités locales sont en alerte maximale. Les forces de l'ordre avaient localisé ce mercredi les suspects dans une maison située à proximité du lieu du crime à Petionville, une banlieue du nord de la capitale Port-au-Prince. Au terme d'une importante fusillade, plusieurs suspects ont été placés en détention.

Selon le chef de la police Leon Charles, il a été retrouvé sur ces individus des passeports colombiens, des fusils d'assaut, des machettes et des talkies walkies.Il s'agit de 26 Colombiens et de deux Américains d'origine haïtienne. Dans ses propos, trois des assaillants avaient été tués lors de la fusillade mercredi et que huit autres étaient encore en fuite. Ainsi, grâce aux accords d'amitié et de coopération existants entre les deux pays, le ministre colombien de la Défense Diego Molano a déclaré dans un communiqué que les Colombiens impliqués dans l'assassinat étaient des militaires à la retraite. Il a aussi ajouté que Bogota coopérerait à l'enquête.

Aussi, le ministre haïtien chargé des élections, Mathias Pierre, a annoncé que les deux suspects américains avaient été identifiés sous les noms de James Solages et Joseph Vincent. Malheureusement, un porte-parole du département d'Etat américain n'a pas véritablement confirmé l'identité des personnes détenus comme étant effectivement des citoyens américains. Toutefois, il se mettrait au service des autorités haïtiennes pour faire avancer l'enquête.

Source: Andre Paultre et Robenson Sanon à Port-au-Prince, avec Luis Jaime Acosta/ Reuters

LCD. Abonnez vous commentez et partagez.

Diamantier.info operanews-external@opera.com

Opera News Olist
Home -> Country