Forte pluie à Anyama: quand l'éboulement de l'année dernière reste présent dans tous les esprits

Femmegouro

Débutée aux premières heures du jour ce 14 juillet , la pluie ne semble pas relâcher son emprise sur la cité de la cola. Aussi, des tonnes de litres d'eau se déversent au moment même où nous mettons sous presse sur Anyama, ville située au nord d'Abidjan. Rien d'étonnant à ce propos car c'est la saison des pluies et Dame Nature exerce ses droits.

Cependant, cette période pluvieuse n'est pas sans rappeler , le drame de l'année dernière. En effet le 18 juin 2020 , suite à une forte pluie, une pente avait cédé engloutissant des habitations situées en contrebas. Selon le bilan du préfet d'Abidjan à l'époque des faits, monsieur Toh Bi Vincent Irié, l'éboulement aurait fait 17 morts issus de 8 familles, 19 blessés et des dégâts matériels importants dont la dégradation du chemin de fer reliant la Côte d'Ivoire au Burkina Faso voisin .

Si les autorités ivoiriennes ont été promptes à réparer les dégâts et dédommager les victimes, il faut tout de même insister sur le fait que ce problème est récurrent. Chaque année des dizaines de personnes perdent la vie à cause des inondations. Il ne faut pas toujours attendre ce genre de drame pour agir . Plusieurs quartiers populaires appelés communément '' quartiers précaires '' peuvent connaître cette situation qu'a vécu ce jour là la population d'Anyama. La sensibilisation seule ne suffit pas, il faut agir en aval c'est-à-dire pendant les saisons sèches.

Encore une fois une pensée pour toutes les victimes de l'éboulement d'Anyama, '' Yako '' aux survivants.

#Femmegouro

Femmegouro contact@operanewshub.com

Opera News Olist