Burkina Faso: la population applaudit le putsch, voici le point de la situation, ce lundi soir

News Hub Creator

Photos/Les militaires ont pris le contrôle de tous les points stratégiques du pays

On en sait un peu plus ce lundi 24 janvier sur la situation qui prévaut au Burkina Faso. Depuis ce lundi, le pouvoir Roch Kabore est tombé. Il est depuis ces 24 heures aux mains de la junte militaire dirigée par le Lieutenant Colonel Paul Henri Sandaogo Damiba. 

En effet, c'est lui l'homme fort du Burkina Faso. A la tête d'un groupe de militaires se réclamant du Mouvement patriotique de Sauvegarde et de la Restauration (MPSR), ces militaires ont annoncé la dissolution de toutes les institutions du pays à commencer par le gouvernement. La constitution est suspendue, le gouvernement dissout, l’Assemblée nationale dissoute, les frontières aériennes et terrestres sont fermées jusqu’à nouvel ordre. Un couvre-feu a été instauré de 21h à 5h du matin. 

Dans cette situation confuse, la junte bénéficie du soutien du peuple, notamment de la jeunesse, et plusieurs organisations de la société civile. Ils sont allés exprimer ce soutien à la junte en mi journée devant la télévision nationale, encerclée pour la circonstance par des militaires.

Quant au président Christian Roch Kabora arrêté dans la nuit du dimanche au lundi, est aux mains des militaires. Selon des sources recoupées, il a été gardé à la caserne militaire Lamizana de Ouagadougou. Ce soir, ce sont des patrouilles de militaires qui circulent dans la capitale pour veiller au respect du couvre-feu qui démarre de 21h jusqu'à 5heures.

Soulignons que le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA (41 ans) est un officier de l’armée burkinabè. Ancien élément de l’ex-RSP, il a quitté les rangs de cette garde Prétorienne de Blaise Compaoré, après les mutineries de 2011.

J.T

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country