Béoumi/L'hommage des populations aux 17 victimes de la crise de 2019

News Hub Creator

La troisième édition de la cérémonie commémorative des victimes de la crise survenue à Béoumi le 15,16 et 17 mai 2019 à eu lieu le 20 mai 2022 à Béoumi. A l'occasion, le ministre des Ressources Animales et Halieutiques et les populations de Béoumi et venues de Bouaké se sont souvenu de leurs enfants, amis, frères et parents tombés ces jours.


17 personnes avaient en effet, perdu la vie dans ces affrontements intercommunautaires. C'était au rond point de mairie, à la place des martyrs où une stèle dressée rappelle ce douloureux souvenir.


"Aucun mot ne peut justifier cette crise. En nous souvenant ce jour, nous voulons dire plus jamais cela à Béoumi une ville naguère cosmopolite. Regardez ce qui se fait à Béoumi depuis le retour de la paix. Cela veut simplement dire que sans la paix, il n'y a point de développement. Merci à tous ceux qui ont œuvré à l'apaisement à Béoumi", a dit, Kouadio Kouadio Kan Armand, 3ème adjoint au maire de Béoumi.


Kouassi Michel, au nom des parents des victimes des deux communautés, Baoulé et Malinké, a remercié le ministre Sidi Touré présent aux premières heures de ces affrontements et qui déployé de multiples efforts pour le retour de la paix. Non sans oublier tous ceux qui ont également pris une grande part au retour du calme. "Tous, nous regrettons ce qui s'est passé pendant ces trois jours d'enfer. L'heure n'est pas à la recherche de qui a fait quoi ces jours. Tous nous sommes coupables et tous nous devons faire en sorte que cela soit un lointain souvenir. Merci au ministre Sidi Touré ainsi qu'à tous ceux qui nous ont aidé à traverser cette période trouble de l'histoire de Béoumi ".

Prenant la parole, le ministre Sidi Touré a regretté et condamné les violences de 2019 et exhorté ses parents au vivre ensemble et à la paix. " Il y a des souvenirs que l'on voudrait ne pas revivre, mais la vie nous les impose. Nous n'allons donc pas oublier ces moments douloureux. Nous ne pouvons pas oublier ces dates du 15,du 16 et du 17 mai 2022. Nous n'avons pas le droit d'oublier nos disparus. Des frères, des sœurs, des amis, des parents ont perdu la vie par la faute d'une fausse information aggravée par certaines personnes pour on ne sait quel mobile. Comment peut-on inciter ses frères et ses fils à s'affronter ? Comment peut-on amener ses parents à se haïr au point de d'entretuer ? Aujourd'hui l'heure n'est pas aux interrogations, aux pourquoi ni au comment. Il s'agit de saluer la mémoire de nos frères tombés. Aujourd'hui c'est le temps du souvenir, c'est le temps de la commémoration, le temps des hommages. Aujourd'hui il s'agit de célébrer de façon officielle la disparition de nos frères. Leur mort doit nous nous pousser à entretenir la paix, la cohésion et le vivre ensemble. Pour eux Béoumi et notre pays doivent vivre dans l'harmonie. Pour eux, nous devons renforcer nos liens de solidarité et fraternité", a dit le ministre des Ressources Animales et Halieutiques qui a fait observer de nouveau, une minute de silence à la mémoire de tous les 17 disparus dont une fleur à été déposée au bas de la stèle, chaque fois qu'il les citait nommément.

Pour finir, Sidi Touré a demandé aux populations de s'éloigner des politiciens qui sont prêts à investir le terrain pour semer la division au fur et à mesure qu'on tend vers les élections de 2023. Il a particulièrement invité les chefs traditionnels à la vigilance. 


Pedro

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country