Le MIACI dit non au concours des instituteurs adjoints pour devenir des instituteurs ordinateurs

Ouattarayayaderkaiser


Le Mouvement des Instituteurs Adjoints de Côte d'Ivoire (MIACI) a produit un communiqué signé par son Secrétaire général national, Armel Yavo, suite au lancement à ce jour du concours professionnel des instituteurs adjoints. Dans ce communiqué, le MIACI s'oppose au concours professionnel des instituteurs adjoints dénommé CAP intégration qui leur permet de passer au grade d'instituteur ordinateur (IO).


Le MIACI demande la suppression du concours professionnel ou du CAP intégration et propose le CAP long, c'est-à-dire l'examen pédagogique qui constitue, selon ce syndicat, réellement à évaluer les instituteurs adjoints selon le travail fourni pour passer au grade B3 (instituteur ordinateur).


Pour ce syndicat, le CAP long permettra aux instituteurs adjoints d'être évalués selon le mérite ainsi ils fourniront plus d'efforts et cela pourra impacter positivement les résultats scolaires. Le MIACI a indiqué qu'il n'associe pas son image à un concours qui n'évalue pas les instituteurs adjoints comme il le faut.


Le MIACI a terminé en invitant les instituteurs adjoints à s'unir autour de ce syndicat pour améliorer leur profil de carrière sinon 80% d'entre eux iront à la retraite sans connaître le grade B3 (instituteur ordinateur).


Après cette sortie du MIACI, nous attendons les réactions des Ministères de l'Éducation Nationale et l'Alphabétisation (MENA) et de la Fonction Publique et de Modernisation de l'Administration (MFPMA).



OUATTARA Yaya

Ouattarayayaderkaiser operanews-external@opera.com