La valeureuse équipe des Comores séduit : Chaker Alhadur, le "portier" reconverti célébré en héros !

News Hub Creator

Le Cameroun s'est qualifié pour les quarts de finale hier soir à l'issue de sa rencontre de 8e de finale disputée contre les Comores au stade Omnisport Paul Biya d'Olembé, score final 2-1 en faveur des Lions indomptables. Cette rencontre demeurera à jamais dans les annales du football africain à cause de son contexte particulier. Privés de tous leurs gardiens de but et de plusieurs de leurs joueurs de champs, les Cœlacanthes ont longtemps résisté aux assauts camerounais avant de céder finalement.

L’exclusion du capitaine et défenseur central N. Abdou au bout seulement de 7 minutes de jeu n'a pas aussi aidé cette équipe des Comores. Une décision terrible survenue sur un geste maladroit. Sans gardien de but de métier et à 10 contre 11, c’était un énorme coup dur et encore plus compliqué que prévu pour les joueurs.


En infériorité numérique donc, le portier reconverti Chaker Alhadhur n’a pas hésité à aider à la relance des Comores loin de ses buts. Les Cœlacanthes ont joué leur jeu sans paniquer et sans rendre le ballon trop rapidement à leur adversaire. Le Cameroun a eu du mal à imprimer son rythme habituel et à mettre la pression sur le but adverse.

Mais après la demi-heure de jeu, c’est Karl Toko-Ekambi qui ouvrira la marque pour les Lions Indomptables sur leur première frappe cadrée. Les Comores ont bien réagi ensuite avec une double occasion franche. Mogni a obligé Onana à une énorme parade. L'action s’est poursuivie et Onana était encore là pour intervenir sur la tentative de Youssouf.


Chaker Alhadhur, décidément très inspiré comme gardien de but ( auteur déjà de multiples arrêts en 1e mi-temps), poursuit sur sa lancée et réalisera un autre bel arrêt devant sa ligne en 2e mi-temps sur une tête puissante et piquée d'Aboubakar. Ça devenait trop compliqué pour les Comores. Sur une bonne ouverture de Hongla, Aboubakar a joué la feinte de corps pour conclure à la 70e minute devant le premier joueur au 21e siècle à marquer plus de 5 buts sur une seule et même édition de la CAN.


Les Cœlacanthes ont eu des occasions ensuite, mais le "très critiqué” André Onana a réalisé de beaux arrêts et il a été l'un des joueurs les plus en vue du côté des Lions Indomptables ce soir. Il devient de plus en plus déterminant. Mais le portier ne faisait que repousser l’inévitable puisque sur un coup-franc lumineux et magistralement exécuté de Y. M'Changama, les Comores ont réduit le score. Le Cameroun défiera la Gambie (tombeur de la Guinée) en quarts de finale.


Les Comores peuvent être fiers de leur parcours et de leur match. Ils ont vraiment tout donné et posé de véritables problèmes à leurs adversaires. Ils ont plus que fait honneur à cette CAN dans un contexte absurde. Les joueurs des Comores ont été héroïques et combatifs jusqu'au bout face aux intraitables Lions indomptables, qui plus est, jouaient dans un stade complètement acquis à leur cause.

Sans portier de métier, avec un banc décimé et un carton rouge écopé dans les premières minutes du match, les Cœlacanthes quittent la compétition la tête haute. Par ailleurs, ils ont aussi séduit et conquis le cœur des millions d'amateurs de football à travers leur bravoure, leur détermination et leur jeu, en témoigne les milliers de messages de soutien, d'hommage et de félicitations qui leur sont adressés sur les réseaux sociaux et dans les médias.


Beaucoup de supporters, et même de célébrités sont tombés sous le charme de cette belle équipe comorienne et particulièrement de leur gardien de but du soir Chaker Alhadur pour son excellentissime performance du soir. Bref, les Comores ont gagné en compassion à travers cette rencontre. Il est même célébré en héros sur les réseaux sociaux.


Félicitations aux Cœlacanthes et bonne chance pour la suite !


Continuez de vous abonner pour plus d'actualité, merci !


Maurilho ASSAI

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country