Les déguerpis de Koumassi à Pickass: "Gbagbo a un cœur pour écouter les Ivoiriens qui souffrent"

News Hub Creator

Des femmes de déguerpis en pleurs, samedi 4 décembre


Damana Adia Pickass, Secrétaire Général du Parti des Peuples Africains Côte d'Ivoire(PPA-CI) a rendu samedi 4 décembre,une visite de compassion et de solidarité aux déguerpis de Koumassi quartier Fanny. " Je vous apporte la solidarité, le soutien et le réconfort du Président Laurent Gbagbo", a justifié Damana Pickass. 84 sacs de riz, 4 Sacs de Sel, 3 Bouteilles de 5 litres d'huile, 38 bouteilles d'huile, un carton de sardine, un carton de savon, un carton de mayonnaise,10 sachet de pâtes alimentaires et une somme de 500.000 Fcfa pour soigner les malades, tel est le lot de vivres et non-vivres remis aux sinistrés par l'émissaire de l'ex-Président ivoirien. Damana Pickass a dénoncé la situation que vit les déguerpis et leur a promis une assistance juridique.

" Nous voulons vous bénir pour cette compassion que vous nous témoignez. Nous voulons remercier le Président Laurent Gbagbo qui a une oreille attentive à nos cris car nous savons qu'il pense à son peuple. Nous voulons attirer l'attention de toute la communauté internationale, le gouvernement de Côte d'Ivoire et les députés sur ce fait horrible. C'est de la barbarie et un crimes odieux", a dit Pasteur Amani Nogoran, porte-parole des déguerpis. "Près de 4000 personnes ont perdu leurs toits. Nous dormons à la belle étoile. On n'a pas à manger. Aujourd'hui, nous n'avons rien. Nous avons tout perdu.Nous avons des doléances. Nous savons que le Président Gbagbo a un bon cœur pour écouter les Ivoiriens qui souffrent", a-t-il ajouté.

Les déguerpis ont expliqué que leur quartier est restructuré depuis 2006 quand Amon Tanoh était ministre de la Construction. Ce dernier avait pris un arrêté ministériel l'attestant. Mais en 2012, le nouveau ministre de la Construction Mamadou Sanogo a pris un autre arrêté annulant celui de son prédécesseur. Les déguerpis ont saisi la cour suprême. Ils ont gagné le procès mais la décision de justice est ignorée. Ils demandent donc au Président Laurent Gbagbo de faire entendre leur voix. Damana Pickass a promis transmettre le message. Mais déjà, il leur donné rendez-vous ce lundi 6 décembre pour contacter un cabinet d'avocats.

Dan Opéli

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country