En acceptant de rencontrer Ouattara au Palais présidentiel, Gbagbo reconnaît-il enfin le 3e mandat?

Pierre_Ephèse

Ça y est ! Laurent Gbagbo, l’ex-chef d’Etat ivoirien va enfin rencontrer son successeur Alassane Ouattara le mardi 27 juillet 2021. Et ce sera au Palais présidentiel au Plateau. Ce lieu de rencontre est à la fois symbolique, parlant et déterminant.

En effet depuis la crise postélectorale de 2010 qui a abouti à sa chute et à sa capture le 11 avril 2011, le fondateur du Front populaire ivoirien (FPI) n’a jamais reconnu l’ex-patron du Rassemblement des républicains (RDR) comme le vainqueur de l’élection présidentielle de 2010. Par voie de conséquence, celui qu’on surnomme le "Woody de Mama" n’a jusque-là pas encore reconnu son rival qu’on surnomme le "Brave tchê", de façon ostensible, comme le Président de la République de Côte d’Ivoire. En outre, Laurent Gbagbo, en accord avec l’opposition significative, a toujours qualifié le 3e mandat d’Alassane Ouattara d’illégal.

« (…) Je suis donc sans ambages avec l’opposition contre ce 3e mandat. Quand on écrit des textes, il faut les respecter. Les textes sont formels. Il n’y a pas trois mandats dans la Constitution. On doit être à même de respecter cela », a dénoncé l’ancien prisonnier de la CPI en octobre 2020 dans un entretien accordé à TV5.

En acceptant donc d’être reçu en audience par Alassane Ouattara au Palais présidentiel, Laurent Gbagbo le reconnaît de facto en tant que Président de la République de Côte d’Ivoire d’une part, et d’autre part reconnaît le 3e mandat en cours. 

En termes très clairs, cette rencontre Laurent Gbagbo – Alassane Ouattara va, sans nul doute, mettre définitivement un terme à la polémique autour de la légalité du pouvoir de l’actuel chef de l’Etat. 

Pierre_Ephèse contact@operanewshub.com