Le Garbatigui n'ouvrira pas aujourd'hui

DanSingault

La cité est bien triste aujourd'hui. Orpheline de la délicieuse présence du Garbatigui. Ses dodus morceaux de thon ne friront pas aujourd'hui. Même pas demain. Tous espéraient que Makida pointerait le nez cet après-midi avec ces chaleureux paniers d'Attiéké. Personne ne dégustera de garba. Aucun '' paumeur '' ne sera au rendez-vous. Maman n'est pas allée au marché. Ses sacs de marchandises sont restés au magasin. Le Wotrotigui aussi n'est pas venu. Et papa qui ne peut se passer du bon café chaud d'Aboki Mala ? Tout est cassé. Les rues sont jonchées de chaussures du coordonier Abakar Mahamoudou. Personne n'a de nouvelles d'eux. On n'apprend qu'ils sont en lieu sûr. Une folle rumeur a réveillé les bestiales fureurs de certains concitoyens. Une banale vidéo les a conduits à l'intolérance et à l'animosité. Quelqu'un, pour se faire donner un peu de soleil sur la toile a répandu d'affreuses informations sur le peuple du Garbatigui. Criant à gorge déployée '' Sortez, sortez, partagez, mettez les coeurs...'', ces mauvaises langues noircies d'injures et de venin ont livré ces innocents à la vindicte populaire. Le Garbatigui, le Wotrotigui, l'Aboki ne savent eux-mêmes pas pourquoi on les prend à parti. Ils n'ont pas internet. Ils ne tournent pas de vidéo. Eux qui ont peut-être fui les foudres de Boko Haram à Tillaberi et à Diffa pour gagner leur pain ici. Ils ne font pas de politique. Ils ne disent jamais un mot plus haut que personne. Leur Choukouya est leur seul souci. Pour ramener de l'espoir à leurs familles déplacées qui les attend là-bas. Aujourd'hui, tout le monde à Niamey s'interroge. Le Garbatigui va-t-il bien ? Comment feront-ils sans lui ? Le Garbatigui lui, ne comprend rien. Il n'a rien fait. Il ne sait même pas pourquoi on lui en veut. De sa cachette, il apprend que son commerce a été saccagé, que son frère a été blessé, qu'il a failli perdre la vie. Et son pauvre coeur se déchire. Sa femme au pays, pleure. Elle attend les nouvelles de son précieux et bien-aimé Garbatigui. Tout le village retient son souffle. À cause d'une maudite vidéo ! À cause de la bêtise humaine... Mon Dieu !

Dan Singault de Blagouin

Photo : Maimouna Aboubacar

DanSingault operanews-external@opera.com