Le schéma était-il que Laurent Gbagbo ne retourne plus sur la terre de ses ancêtres ?

Pierre_Lemauvais

Les adversaires politiques de l'ancien chef d'État ivoirien sont fermement opposés à son retour en Côte d'Ivoire. Ils ne s'en cachent d'ailleurs pas. Depuis quelques semaines, au vu et au su de tous, des manifestations anti-Gbagbo et Charles Blé Goude sont organisées dans le District d'Abidjan. M. Issiaka Diaby, l'organisateur en chef de ces manifestations d'hostilité dit à qui veut l'écouter que l'ancien dirigeant ivoirien et son ministre de la Jeunesse ne doivent plus fouler le sol ivoirien au prétexte qu'ils seraient des criminels et assassins.

Et que si les deux anciens pensionnaires de la prison de La Haye s'obstinaient à retourner en Côte d'Ivoire, ils seraient mis aux arrêts à l'aéroport international Félix Houphouët Boigny d'Abidjan et transférés immédiatement à la Maca. En tout cas, les propos virulents et outrageants contre le président Laurent Gbagbo et le ministre Charles Blé Goude ne manquent pas à chacune des sorties du président du Collectif des victimes en Côte d'Ivoire. Alors question : que veut Issiaka Diaby ?

Dans le dossier de l'accusation était-il inscrit que Laurent Gbagbo et Charles Blé Goude ne devraient plus retourner sur la terre de leurs ancêtres ? Si tel est le cas, pourquoi les pourfendeurs de l'ancien chef d'État ivoirien ne s'en prennent-ils pas à Fatou Bensouda qui était chargée de le faire condamner à perpétuité ? Pourquoi Mme Paola Massida, la représente légale des victimes à ce procès n'est-elle pas interpellée par Issiaka Diaby, alors que c'est à elle qu'il revenait de faire en sorte que les victimes soient indemnisés ?

Pourquoi Issiaka Diaby et son groupe de victimes n'organisent-ils pas une manifestation publique contre la décision de la Chambre d'appel de la Cour pénale internationale, innocentant définitivement Laurent Gbagbo et Charles Blé Goude ? Et c'est justement à ce niveau que l'on voit en sous-mains, la main balladeuse des adversaires politiques de l'ancien dirigeant ivoirien qui soufflent le chaud et le froid relativement au retour du président Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire.

Pour le député Dah Sansan, leader de la Jeunesse du RHDP, parti au pouvoir, " Laurent Gbagbo doit rentrer discrètement au pays...Nous voyons les tournées organisées par ses partisans en vue de lui réserver un accueil triomphal. Nous ne pouvons pas accepter cela. Nous ne pouvons pas accepter d'être humiliés une seule fois ", a-t-il déclaré le 22 mai dernier à Yopougon. Y a- t- il une différence entre la posture de Issiaka Diaby, agissant au nom et pour le compte du Collectif des victimes en Côte d'Ivoire et celle de Dah Sansan, leader de la Jeunesse du parti présidentiel ? La ressemblance des deux discours crèvent plutôt les yeux.

P. L

Pierre_Lemauvais contact@operanewshub.com