La mode à l’honneur avec les 50 ans de Pathé’O dans ce secteur

Eddydy

Le célèbre styliste modéliste Ivoirien, Pathé Ouedraogo face la presse internationale et nationale a informé les festivités marquant le cinquantenaire de la marque Pathé'O démarrent le 29 mai prochain par l'inauguration de la maison Pathé'O et le lancement de la fondation éponyme.

Ce grand styliste a habillé les sommités de ce monde depuis un demi-siècle.  Le comité d’organisation a fait cette déclaration  ce mardi 18 mai 2021, à Abidjan.

Ainsi, le comité d'organisation des 50 ans de la marque Pathé'O a dévoilé les activités qui meubleront cet anniversaire. Aux dires de Djira Youssouf, son président, les amateurs de haute Couture seront comblés au cours des 6 prochains mois. << Nous aurons des expositions, des défilés de modes, des parades dans tous les quartiers pour que la marque Pathé'O descende dans la rue>>, a-t-il révélé.

Pour sa part, Pathé'O a déploré le manque de soutien des africains aux créateurs faisant la promotion de leur culture. << Nous avons beaucoup travaillé pour la mode en participant à des discussions, des conférences et des réunions. C'est nous qui savons ce que c'est que la mode en Afrique. Nous luttons contre la concurrence extérieure et contre la concurrence intérieure. Nos marchés sont envahis par des produits venant de l'extérieur et nos compatriotes refusent de porter les nôtres. C'est le vrai problème que nous avons. Il s'agit de demander aux africains de porter ce que nous faisons>>, a-t-il interpellé. 

Rappelons que Ainé Pathé Ouédraogo, dit Pathé'O, est un styliste burkinabè, né en 1950 à Guibaré, dans le département du même nom. Installé dans les années 1970 dans un quartier d'Abidjan, à Treichville, cet ivoirien d'adoption acquiert une renommée internationale, notamment pour avoir habillé le président Nelson Mandela. Le 14 mars 1977, Pathé'O remporte le concours des « Ciseaux d'Or » lors de la première édition de cette compétition, qui le consacre . Malgré l'aide qu'il obtient du milieu industriel, qui lui fournit les pagnes nécessaires pour ses créations, Pathé'O privilégie l'artisanat en créant ses propres étoffes après avoir dessiné un modèle d'habit. « Son objectif est d'explorer les étoffes africaines dans de nouvelles lignes. Son but est que les Africaines et les Africains qui travaillent dans des bureaux en ville se sentent élégants habillés dans des vêtements africains, et qu'ils cessent d’avoir un « complexe » vis-à-vis du prêt-à-porter occidental et du costume cravate inadapté au climat des pays chauds ».

edmond kouassi ( EDDYDY)

Eddydy operanews-external@opera.com