Chacun est important. Ne regardez jamais les autres de bas, sauf si vous admirez leurs chaussures

Hamfor

POÈME


Quand je serai mort,

Tes larmes couleront

Mais je ne le saurai pas

Pleure plutôt avec moi maintenant !


Vous enverrez des fleurs.

Mais je ne les verrai pas.

Envoyez-les plutôt maintenant.


Vous direz des mots d'appréciation.

Mais je n'entendrai pas.

Appréciez-moi plutôt maintenant !


Vous oublierez mes fautes.

Mais je ne le saurai pas.

Oubliez-les plutôt maintenant !


Je vous manquerai alors.

Mais je ne le ressentirai pas.

Que je vous manque plutôt maintenant !


Vous vous direz que vous auriez pu passer plus de temps avec moi.

Passez-les plutôt maintenant !


Quand vous entendrez que je m'en suis allé, vous trouverez le chemin de ma maison pour présenter vos condoléances, mais nous n'avons pas parlé depuis des années.

Je vous en prie, cherchez-moi maintenant !!!


Passez du temps avec les personnes autour de vous, et aidez-les avec tout ce que vous avez pour les rendre heureuses !! Vos familles, amis, connaissances.


Faîtes-les se sentir spéciales . Parce que vous ne savez jamais quand le temps vous les enlèvera pour toujours.


Peu importe combien de fois les dents mordent la langue, elles restent ensemble dans une seule bouche. C'est l'esprit de pardon.


Même si les yeux ne se voient pas, ils voient les choses ensemble, clignent simultanément et pleurent ensemble.


La lame de rasoir est tranchante mais ne peut pas couper un arbre; la hache est forte mais ne peut pas couper les cheveux.


Seul, je peux "dire", mais ensemble, nous pouvons "parler".


Seul je peux "Apprécier" mais ensemble nous pouvons "Célébrer".


Seul, je peux "sourire", mais ensemble, nous pouvons "rire".


C'est cela la beauté des relations humaines. Nous ne sommes rien sans l'autre.


Chacun est important. Ne regardez jamais les autres de bas, sauf si vous admirez leurs chaussures.


MEDITONS

Hamed Ribah Fofana

Hamfor operanews-external@opera.com