Burkina : la CEDEAO demande aux militaires de retourner dans les casernes

News Hub Creator

La situation politique et sécuritaire au Burkina Faso caractérisée depuis le dimanche 23 janvier 2022 par une tentative de coup d'Etat préoccupe la CEDEAO, qui suit avec une grande préoccupation l'évolution de la situation.

Dans un communiqué ce lundi, le président de la commission de l’institution sous régionale, Jean Claude Brou condamne « cet acte d'une extrême gravité qui ne saurait être toléré au regard des dispositions réglementaires pertinentes ».

Tout en menaçant les putschistes, l’institution dit tenir « les militaires responsables de l'intégrité physique du Président Roch Marc Christian Kaboré. »

La CEDEAO demande en outre, aux militaires de retourner dans les casernes, de maintenir une posture républicaine et de privilégier le dialogue avec les autorités.

Très tôt dans la matinée de dimanche, en effet, des tirs à l’arme lourde ont été entendus au Camp Sangoulé Lamizana et Baba Sy à Ouagadougou.

En réaction, le porte-parole du gouvernement burkinabè Alkassoum Maïga a confirmé les tirs, mais a démenti le coup d’État.

Le 8 janvier dernier, une dizaine de militaires et des civils avaient été arrêtés pour des suspicions de coup d’Etat au Burkina Faso.

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country