PDCI-RDA : le brillant parcours académique de Thierry Tanoh qui célèbre ses 59 ans

Pierre_Ephèse

Né le 20 avril 1962 à Abidjan, Thierry Tanoh, Secrétaire Exécutif en charge de la finance du PDCI-RDA (Parti démocratique de Côte d’Ivoire – Rassemblement démocratique africain) célèbre ce mardi 20 avril 2021 ses 59 ans. 

Vu comme l’avenir du vieux parti dirigé par Henri Konan Bédié, l’ancien Directeur général du groupe Ecobank se fait très discret. Ce, depuis son départ du gouvernement le 10 décembre 2018 où il occupait les fonctions de ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Énergies Renouvelables.

Actuel Vice-président Afrique subsaharienne, Amérique Latine et Caraïbe, et Europe de l’Ouest de International Finance Corporation (IFC), Thierry Tanoh est un pur produit de l’école publique ivoirienne. Très brillant, il a été élève au Lycée Scientifique de Yamoussoukro. Après l`obtention de son baccalauréat scientifique, il a réussi le très sélectif concours d`entrée de l`ESCA (Ecole Supérieure de Commerce d’Abidjan)  de l`Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro.

En 1985, Diplômé de l’ESCA, il s`est expatrié en France où il a travaillé dans un grand cabinet d`audit et de conseil (l`un des fameux "big four") et obtenu également, son diplôme d’expert-comptable. Il est revenu ensuite en Côte d`Ivoire, et a travaillé pour la Direction et Contrôle des Grands-travaux (DCGTx), aujourd`hui le Bureau National d`Études Techniques et de Développement (Bnetd).

En 1992, Thierry Tanoh a postulé à l`Université Harvard. À la lecture de sa lettre d’admission à Harvard, le consul des États-Unis à Abidjan l'a félicité et lui a proposé de bénéficier de l’un des plus prestigieux programmes de bourse d’études, le Programme Fulbright. Ce programme bien connu exige au tenant de la bourse de quitter les États-Unis aussitôt après l’obtention de son diplôme. Le Président de la République de Côte d`Ivoire, Félix Houphouët-Boigny, bien qu`étant en désaccord avec la mère de Thierry, lui a accordé une bourse personnelle sans clause restrictive. Ainsi en 1992, il s`est envolé vers les États-Unis pour Harvard, où il aurait pu croiser, une année plus tôt, un certain Barack Obama.

Pierre_Ephèse contact@operanewshub.com