Le porte-parole de Lobognon en colère contre des pro-Soro : "Que lui veut-on ? Arrêtez cette guerre"

Ivoir'Soir.net

Dans sa parution de ce lundi 17 mai 2021, Générations Nouvelles revient sur les propos tenus par le porte-parole Jean-Paul Beugrefof, lors du communiqué annonçant la démission de l'ex-ministre des Sports Alain Michel Lobognon.

L’ancien ministre des Sports du Président Alassane Ouattara affirme, dans un communiqué signé de son porte-parole, Jean-Paul Beugrefoh, rendu public ce vendredi 14 mai 2021, a annoncé sa démission de toutes les instances du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire (MVCI), un mouvement un temps proche de celui de l'ex-président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro, Générations et peuples solidaires (GPS).

Il a choisi de « comparaître en homme politique d’aucune appartenance politique ».

Ce qui semble dire aux pro-Soro que celui-ci on aurait lâché et trahi l'ex-président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro. Pour le porte-parole Jean-Paul Beugrefof indigné, exprime sa colère face à ces propos.

"Rappelez-vous. Quand monsieur Lobognon a annoncé sa candidature aux législatives, on a entendu beaucoup de choses. Il a été dit que monsieur Lobognon a lâché Guillaume Soro."

"Aujourd’hui, monsieur Lobognon produit un communiqué dans lequel il dit qu’il n’est plus dans le MVCI qui avait déjà annoncé ne pas appartenir à GPS."

"On se lève pour dire : monsieur Lobognon a trahi Guillaume Soro. Alors qu’au même moment, avant monsieur Lobognon, il y a eu des cadres du Raci qui ont quitté le Raci pour créer le R-Gps sans aller directement dire qu’ils sont GPS", a-t-il martelé.

D'indiquer à la suite que, l'ex-ministre Alain Michel Lobognon n'est pas le seul exemple au sein du mouvement .<<Pourtant, monsieur Ouattara Kawéli, Soro Bethlehem, Traore Babou, Karidioula…se sont présentés en tant que candidats aux législatives. 

"On n’a pas entendu une seule déclaration disant que ces cadres avaient trahi Guillaume Soro. Mais, pour Lobognon, on a entendu beaucoup de choses se raconter."

Et au porte-parole Jean-Claude Beugrefof de s'interroger sur cette acharnement. "Que veut-on à monsieur Lobognon ? Il faut que les gens arrêtent cette guerre de positionnement."

" Monsieur Lobognon n’est pas à la recherche d’un poste de numéro 2 ou de numéro 3 au sien de GPS qui deviendra parti politique."a-t-il soutenu.

En poursuivant ses propos, il a assuré les uns et les autres sur les intentions de l'ex-député de Fresco. "Je tiens à rassurer les uns et les autres à ce sujet. Monsieur Lobognon est à la recherche de la paix, de la réconciliation, du pardon et du dialogue en Côte d’Ivoire."

Emprisonné depuis le mois de décembre 2019, l'ex-ministre des Sports Alain Michel Lobognon comparait en effet ce mercredi 19 mai 2021 devant le tribunal criminel d’Abidjan pour répondre des charges d’atteinte à l’autorité de l’État, de complot et de diffusion de fausses informations tendant à jeter le discrédit sur les institutions et le moral des populations.

Ivoir'Soir.net contact@operanewshub.com