Instructeurs étrangers morts dans le crash du MI-24 : l’Etat ivoirien leur rendra hommage

News Hub Creator

Dans la nuit du 9 au 10 septembre dernier, un aéronef de combat de l’armée de l’air de la Côte d’Ivoire, en l’occurrence un MI-24 en mission de reconnaissance dans le Nord de la Côte d’Ivoire, où opèrent des bandes armées terroristes disparaissait des radars de contrôle. Les recherches entreprises avaient permis de localiser l’aéronef qui s’est écrasé à deux kilomètres au nord de la localité de Togolokaye, dans le département de Téhini. « Les cinq occupants ont tous péri dans cet accident »  avait donné le Général de Corps d’Armée Lassina Doumbia, Chef d’Etat-Major Général des Armées.

Une enquête avait été ouverte pour déterminer les circonstances de ce drame. Quatorze jours plus tard, les premières conclusions de l’enquête diligentée ont conclu à « des conditions météorologiques défavorables ». Les  dépouilles des membres de l’équipage constitué de trois instructeurs de nationalité étrangère et deux opérateurs de nationalité ivoirienne ont aussi été retrouvées tout comme l’une des boites noire de l’avion.

L’Etat ivoirien a décidé de rendre un dernier hommage aux victimes de nationalité ivoirienne le vendredi 24 septembre 2021, à la place d’armes Général de Corps d’Armée Ouattara Thomas d’Aquin. Quant aux instructeurs étrangers qui ont péri dans le crash, un hommage leur sera rendu à la base aérienne d’Abidjan avant le rapatriement de leurs corps vers leur pays d’origine.

  Cette catastrophe ne doit nullement anéantir la détermination des forces de défense et de sécurité à maintenir la pression sur les bandes terroristes qui sillonnent cette zone frontalière. Le péril terroriste demeure pressant à nos frontières et l'on ne doit pas baisser la garde.

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country