États généraux de l'école : la classe politique au chevet d'une école malade

Paullevigerod


Sous l'égide du premier ministre Patrick Achi, et sous la présence effective de la ministre de l'éducation nationale et de l'alphabétisation, Mariatou Koné, ont eu lieu le lundi 19 juillet au Sofitel les états généraux de l'école ivoirienne.

Le moindre qu'on puisse dire est que les politiciens ont laissé de côté leurs différends pour se porter au chevet d'une école qui sort progressivement de sa léthargie.

Au nombre des participants, on pouvait citer le président du FPI, Pascal Affi Nguessan, Adama Bictogo, vice président de l'Assemblée Nationale et secrétaire exécutif du RHDP, Jean-Louis Billon, ancien ministre du commerce et membre du PDCI.

La présence des hommes politiques de toutes les tendances augures de l'intérêt qu'ils portent à l'avenir des élèves. On ne peut qu'être satisfait de cette rencontre qui permettra à chaque participant de se faire une idée réelle de l'école ivoirienne.

Il reste maintenant qu'ils convertissent cet attachement à l'école au profit également de la réconciliation en côte d'Ivoire.

Paullevigerod contact@operanewshub.com