Frais COGES et annexes : et si l'État allait plus loin en supprimant les droits d'examen ?

yakouser

Le décret n°2020-997 du 30 décembre 2020 modifiant N°2012-488 du 07 juin 2012 portant attributions, organisation et fonctionnement des comités de gestion des établissements scolaires a supprimé les cotisations exceptionnelles COGES. Mais à bien lire entre les lignes, même les frais dits annexes collectés par les chefs d'établissement et les chefs de circonscription sont aussi supprimés et les directeurs régionaux multiplient les courriers à l'endroit de leurs collaborateurs pour les sensibiliser, les mettre en garde et les encourager à l'application stricte de la décision du président Alassane Ouattara. Tout cela pour libérer les parents des charges financières qui les étreignent en période de rentrée scolaire. Nous proposons que l'État aillent plus loin. En effet, au delà des frais COGES et annexes, il faut savoir que les parents paient aussi des droits d'examen pour les élèves de CM2, de troisième et de terminale qui sont respectivement de 500 F, de 2500F et de 5000 F. Il faut supprimer aussi ces droits d'examen afin que l'État et les collectivités territoriales les supportent. Ainsi, les parents seront à 100% exemptés de toute charge émanant de l'administration scolaire. C'est faisable et l'administration financière de la Côte d'Ivoire doit y penser.

yakouser contact@operanewshub.com

Home -> Country