Quatre clubs, quatre destins

Bli59


De 1950 à l’an 2000, le football ivoirien a été, en grande partie, dominé par les  quatre grands clubs d’Abidjan : l’ASEC mimosas, l’Africa sport, le Stade d’Abidjan et le Stella club.

Ces clubs ont brillé aussi bien dans les compétitions africaines qu’au niveau local, avec des résultats appréciables. C’est d’ailleurs ce qui a hissé le football ivoirien au niveau africain et même mondial.

Cet article retracera le palmarès de chaque club et conclura sur les causes de leur situation actuelle.

Le Stade d’Abidjan

Il a été fondé le 01/01/1936. C’est le plus ancien des quatre et le premier à s’être illustré sur le continent africain.

En effet, en compétitions internationales, le Stade d’Abidjan a remporté la coupe d’Afrique des clubs champions (ancêtre de la champion league) en 1966. Sur le plan local, le Stade d’Abidjan a glané 12 titres dont 5 titres de champion de Côte d’Ivoire.

L’Africa sport a été créé le 27 avril 1947. C’est un club au palmarès très élogieux. Jugez-en vous-même : deux titres de vainqueur de la coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe, un titre de super coupe d’Afrique, 3 titres de coupe UFOA. Au niveau national, l’Africa sport a été 16 fois champion de Côte d’Ivoire, 14 fois vainqueur de la coupe nationale et 11 fois de la coupe Félix H-Boigny.

L’ASEC mimosas est née en 1948. C’est le principal concurrent de l’Africa sport. Son palmarès est aussi exceptionnel :

Une League des champions en 1998 après plusieurs tentatives. Une super coupe CAF et une coupe UFOA. C’est au niveau national qu’on voit la suprématie des mimos. 27 titres de champion de Côte d’Ivoire. 21 fois vainqueur de la coupe nationale.

Le Stella club d’Adjamé est créé en 1953. C’est le benjamin des quatre.

Ce club a remporté la coupe CAF en 1993. Au plan national, le Stella a remporté au total 9 titres dont 3 de champion de Côte d’Ivoire en 1979, 1981 et 1984.

Comme on le voit clairement, ces quatre clubs ont dominé le football ivoirien pendant de longues années.

Cela, grâce à la passion et l’engagement concret de leurs dirigeants.

Malheureusement, ces dernières années ont vu le déclin de 3 d’entre eux. Le Stella club, le Stade d’Abidjan et l’Africa sport se retrouvent en deuxième division. Seule l’ASEC mimosas a résisté au temps. Pourquoi ?

Eh bien, la raison est simple.

Les dirigeants de l’ASEC ont privilégié la construction du club, au détriment des visions à court terme.

Que ce soit au niveau des textes régissant l’association, les investissements en infrastructures, la recherche de sponsors, l’organisation des supporters, l’ASEC fait figure de pionnier en Côte d’Ivoire. Ces atouts ont mis le club à l’abri des instabilités chroniques vécues ailleurs.

L’ASEC est l’un des clubs les mieux organisés en Afrique noire.

Ces préalables garantissent un futur fait de victoires et de trophées.

Malgré la période difficile de Covid-19 qui a impacté négativement tous les clubs du monde, l’ASEC a remporté son 27ème titre de champion.

Voilà le fruit de l’organisation.

Bli59 operanews-external@opera.com