Autoroute de la "Mort" Abidjan Grand Bassam: À qui la Faute?

Attoukora

Le 14 septembre 2015 le président Ivoirien Alassane Ouattara ouvrait l’autoroute reliant la capitale économique Abidjan à la cité balnéaire de Grand Bassam. Cet axe constitué de 2X3 voies devrait faciliter le trafic entre Abidjan et la première capitale ivoirienne. Mais fort est de constater que depuis son ouverture il est le théâtre de plusieurs drames caractérisés par des accidents de circulation. Alors que dès son ouverture, il appartenait aux autorités de prendre les dispositions pour canaliser les automobilistes et usagers indisciplinés comme les chauffeurs de « Massa » de « yass » (véhicule de transport intercommunal de 16 à 22 places) qui roulent à vive allure avec un seul objectif avoir des clients et certains chauffeurs personnels qui rallient les deux villes sans respecter les codes routiers.

Le 14 juillet 2021 pendant que les champs Élysées à Paris accueillait la fête des indépendances, Abidjan en occurrence la commune de PortBouet pleurait ses accidentés et ses morts atroces sur l’axe Abidjan Grand Bassam. L’on dénombre 04 accidents sur cette voie dans la même journée du 14 juillet : 

1 : accident entre un « yass » et un taxi communal au carrefour terre rouge (Autoroute Abidjan Grand Bassam)

2 : collision entre deux « yass » à Adjoufou (Autoroute Abidjan Grand Bassam)

3 : accident entre un yass et un camion à Djeda (Autoroute Abidjan Grand Bassam clôture de l’aéroport)

4 : accident entre un camion de livraison de boisson avec un taxi communal au carrefour PortBouet Phare. (Autoroute Abidjan Grand Bassam).

Source : Enquête de terrain, 14 juillet 2021


Parmi ces quatre accidents le plus grave est celui d’Adjoufou avec plus de 16 victimes et trois morts sur le champ de l’accident (GSM).

Six ans après son ouverture cette voie qui devrait faciliter le trafic est au cœur de plusieurs drames et embouteillages. Une interrogation principale fait surface : à qui la faute ? l’entreprise de mise en œuvre du projet qui n’a pas respecté sa feuille de route (Société d’Ingénierie Chinoise) ? car les populations se plaignent d’insuffisance de pont piéton sur cette voie (enquête de terrain juin 2021), les autorités qui ont failli à leur mission depuis l’ouverture de cette voie ? ou encore les usagers qui ne respectent rien malgré les efforts du gouvernement à rendre cette voie plus fluide ? Autant de questions auxquelles il n’existe pas de réponses réelles mais la réalité est là, chaque jour il y’a des gens qui meurent sur cette voie donc soyons prudent.

ATTOUKORA K.

Attoukora contact@operanewshub.com