Une vingtaine d'ivoiriens ayant violenté des nigériens condamnés à 3 ans de prison

LouisCésarBANCE


Suite à une fausse alerte d'une internaute ivoirienne accusant des nigériens de sévices sur des ivoiriens, certains commerces de ressortissants nigériens ont été vandalisés par des nationaux. Le ministère public a dénombré au total 39 boutiques pillées, 22 incendiées, 22 millions de francs CFA volés. Un nigérien a malheureusement trouvé la mort lors de ces évènements déplorable du 19 Mai 2021. La jeune femme qui fut à l'origine de ces malversations à travers sa fake news sur les réseaux sociaux a écopé d'une lourde peine d'emprisonnement. En plus de son châtiment, une vingtaine d'ivoiriens âgés d'une vingtaine à trentaine d'années, arrêtés par la Police pendant qu'ils commettaient des violences sur des nigériens en pillant aussi leurs biens, ont été jugés aujourd'hui, vendredi 28 Mai au tribunal d'Abidjan. Reconnus coupables d'actes de violences et de vandalisme, ils ont tous été condamnés à une peine de 3 ans d'emprisonnement.


Notons qu'un autre groupe d'ivoiriens d'une quinzaine de personnes jugées pour les mêmes faits ont été déclarés non coupable. Ceux-là, niant les accusations pesant sur eux, n'ont pas été pris en flagrant délit le jour des méfaits.


La fraternité légendaire existant entre les nigériens et les ivoiriens ne peut être ébranlée par aucun malentendu. Aujourd'hui, plus que jamais, les deux peuples frères continuent de partager ensemble le garba de la paix.


Louis-César BANCÉ

banceglory@yahoo.fr

LouisCésarBANCE contact@operanewshub.com