L'US Navy trouve une parade contre les armes hypersoniques

Nutritionniste

L'intercepteur de Raytheon pour l'US Navy

Face au développement progressif des armements hypersoniques capables de surclasser les défenses américaines, l'US Navy a décidé de développer une nouvelle variante de son intercepteur à tout faire, le SM-6 Block IA.

L'US Navy sur la brèche 

Selon un récent rapport du Congrès américain, la Missile Defence Agency (MDA) en coopération avec l’US Navy serait sur le point de mettre en service une version du missile SM-6 dédié à la défense anti-hypersonique. Baptisé SM-6 Block IB, il aurait la capacité de former une ligne de défense contre les planeurs et les missiles de croisière hypersoniques ainsi que contre les missiles balistiques aéro-largables de type Khinjal. Le premier test réel est prévu à la fin de l’année pour une mise en service escomptée dès 2023.

SM-6 

Développé par Raytheon, le SM-6 (Standard Missile – 6) est un missile multi-missions en service dans l’US Navy depuis 2013. Couplé au système Aegis, il peut effectuer des missions anti-aérienne, anti-balistique et de guerre anti surface. Mis en service à partir de 2013, commandé à 1800 exemplaires, il dispose d’une portée de 240 kilomètres pour une charge explosive de 64 kilos. Le SM-6 IB sera basé sur le SM-6 IA mais disposera d’un nouveau booster qui l’autorisera à voler à une vitesse hypersonique (supérieure à mach 5). L’US Navy prévoyant de l’intégrer sur les lanceurs MK-41 VLS. Le SM-6 à également été choisi par l’US Army pour son programme MRC (Mid Range Capability) qui vise à fournir un missile de croisière terrestre.


Questions en suspens 

Si l’US Navy perçoit le potentiel d’une modernisation du SM-6, l’OTAN se montre quant à elle plus réservée sur la question de l’interception.

Selon un rapport de 2020, l’Alliance préconiserait les armes à énergie dirigée (laser ou faisceaux de particules) et/ou les intercepteurs pour neutraliser les « menaces avancées de manœuvre » (missiles hypersoniques). La portée limitée de celles-ci poussent toutefois les géants du domaine à investir sur les intercepteurs, comme le programme Twister de MBDA.

Abonnez-vous et partagez

Nutritionniste contact@operanewshub.com