Au coeur d'un buzz pour ses lêkês, Hortense Agassa se prononce : " ils coûtent un peu cher mais..."

La_voix_blanche

Hortense Agassa, Journaliste internationale, se prononce sur sa photo qui fait le buzz sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Selon elle, les Lêkês sont les chaussures des personnes humbles, et elle en a toute une collection.

Depuis quelques jours, cette photo de la journaliste internationale, Hortense Agassa, fait le buzz sur les réseaux sociaux juste pour un détail sur la photo. Il s'agit des lêkês portés par la journaliste et qui ont suscité une pléthore de réactions des internautes. D'aucuns ont été considérablement étonnés de voir une personnalité publique de son rang s'afficher avec de telles chaussures, surtout dans un lieu public. Mais sur ses lêkês, Hortense Agassa s'est récemment prononcée dans un post publié sur la page Facebook Média Prime Mag, ce vendredi 10 septembre 2021.

Selon la journaliste, les lêkês sont les chaussures des personnes humbles. Et les siens coûtent un peu cher et elle en a une collection car elle aime valoriser ce qui est de chez elle.

<< C'est incroyable, cette photo. 

Susciter autant de réactions juste parce que j'ai porté des lêkês. J'ai vu les réactions. Ce n'était pas méchant. Bien au contraire, cela m'a fait énormément plaisir. 

Depuis toute petite, je suis une folle de chaussures. Donc, faire le buzz juste parce j'ai porté des lêkês... 

Certains disaient que c'était des lêkê de luxe. Qu'il y a aussi des lêkês de 1500frs. certains commentaires m'ont fait marés. 

Les lêkês que j'ai portés coûtent un peu cher. C'est une collection. Je ne les ai pas portés pour le coût mais c'est juste parce que j'ai aimé. Didier Drogba, Basile Boli portent aussi des lêkês. J'aurais bien voulu participer au dernier clip de Magic System dans lequel ils portent tous des lêkês. Mais je n'étais malheureusement pas disponible.

J'aime beaucoup la population ivoirienne. Elle est très dynamique. Les lêkês sont les chaussures des personnes humbles. C'est vrai que les lêkês sont aujourd'hui universelles. C'est encore une fois important de valoriser ce qui est de chez soi >>, a-t-elle fait savoir.

Voilà qui est clair. Il faut juste retenir que notre journaliste internationale, Hortense Agassa, est une fanatique des lêkês, surtout quand ceux-ci sont made in Côte d'Ivoire. Elle aime ce qui vient de chez elle.

Source : Média Prime Mag (Facebook)

La voix blanche

La_voix_blanche contact@operanewshub.com