Yamoussoukro : les lacs et les sauriens en danger

News Hub Creator

Des années après la disparition de Félix Houphouet-Boigny, les lacs et leurs populations sont de plus en plus en danger. Un bref passage dans la capitale politique, du samedi 04 au dimanche 05 décembre 2021 nous a permis de faire la triste découverte de l'état actuel des lacs aux caïmans.

Les lacs de Yamoussoukro, qui autrefois réhaussaient l'image de la ville, aux eaux tranquilles, bondées de sauriens sont aujourd'hui sous la menace de disparition. Malheureusement, la menace ne concerne pas seulement les eaux. Les populations aquatiques de ses étendues d'eaux sont également de plus en plus en danger.

Le mythique lac en face de la résidence de Feu Félix Houphouët-Boigny, à la clôture toujours prise d'assaut par les visiteurs en quête de découvrir les animaux aquatiques dont les caïmans, est à notre passage couvert à 98% de salades sauvages.

Cette indésirable végétation rend les eaux du mythique lac impropre et constitue des difficultés pour les animaux de trouver des aires pour prendre de l'air. Ainsi, ils sont de moins en moins visibles.

De l'autre côté de la route qui sépare le palais du quartier Energy, le beau lac qui contourne le quartier Energy et le centre hospitalier régional, non sans offrir une vue agréable sur le quartier Riviera, a perdu toute sa splendeur.

Des hautes herbes qui semblent favoriser une dangereuse situation pour les populations, gagnent de plus en plus du terrain sur les aires à faible quantité d'eau. Un inquiétant tableau qui se peint sous les regards des autorités du District autonome, des autorités coutumières et des autorités municipales.

Lorsque nous quittions Yamoussoukro, cet après midi du dimanche 05 décembre, nous gardons en mémoire que les lacs et les sauriens sont véritablement menacés par les végétaux envahisseurs.

Vivement que les autorités compétentes redonnent fier allure aux lacs de Yamoussoukro afin que ses populations constituent davantage les traditionnels sites touristiques de la capitale politique.

En Dieu, il faut croire

Paul Konan

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country