Vol de téléphones : Gare d'Abobo, zone rouge !

Le_Littéraire

Pendant que d'honnêtes citoyens essaient de gagner décemment leur vie, d'autres, partisans du moindre effort, s'ingénuent à <<soustraire frauduleusement>> les biens d'autrui.

Parmi ces indélicats, se trouvent les pickpockets. À Abobo, plus précisément entre le rond-point de la gendarmerie et celui de la Marie, certains se sont spécialisés en vol de téléphones. Elles ne se comptent plus, les malheureuses victimes de ces délinquants qui opèrent sans s'inquiéter de la présence de la gendarmerie .

Ce lundi matin c'est Y. A qui a été prise pour cible. Assise dans un minicar, communément appelé <<gbaka>>, elle était en communication lorsqu'un individu sans foi ni loi a introduit sa main à travers la vitre légèrement ouverte pour lui arracher son téléphone avant de se fondre dans la foule nombreuse qui anime quotidiennement cette partie de la commune du défunt maire, Ahmed Bakayoko. Les cris au secours de la pauvre dame n'ont eu pour réponse que sa douleur.

Deux semaines plutôt, raconte O . K., employé d'une compagnie d'importation d'oignons basée à Vridi, c'est une jeune adolescente qui se faisait voler son téléphone par deux individus à motos, alors qu'elle venait de le décrocher. << La jeune fille croyait à une plaisanterie jusqu'à ce que les voleurs disparaissent >>.

Avis donc aux personnes qui passent par ce tronçon de faire preuve d'une grande prudence. Il est vivement conseillé d'utiliser des écouteurs pour les communications téléphoniques . Pour ceux qui sont dans des véhicules, il est recommandé de garder les vitres complètement fermées.

Pour rappel, Abobo est une commune populaire du nord d'Abidjan, qui traine depuis des décennies la mauvaise réputation de la commune la plus dangereuse. Mais le taux de criminalité avait sensiblement baissé à l'arrivée de feu le premier ministre Ahmed Bakayoko à la tête du conseil municipal au point où on ne parlait plus d'<<Abobo la guerre >>, mais plutôt d'<<Abobo la joie>>. Espérons que l'opération "Épervier 6" dont le lancement officiel a eu lieu le 27 mai dernier en présence de la ministre d'Etat, ministre des affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, Kandia Camara et du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le général de corps d’armée Vagondo Diomandé permettra de mettre fin à ces vols récurrents afin de consolider les acquis.

Le_Littéraire contact@operanewshub.com