Burkina Faso : non surpris du coup d'État, Paris avait proposé une exfiltration de Rock Kaboré

News Hub Creator

Lundi 24 janvier 2022, des militaires putschistes ont annoncé la prise du pouvoir au Burkina Faso. Paris n'est pas surpris du coup d'État et était en alerte maximale depuis des mois. Une proposition d'exfiltration a d'ailleurs été proposée par Paris à Kaboré le dimanche dernier.


Si tout était confus le lundi dernier au Burkina Faso, Paris n'était nullement surpris de ce qui se tramait. C'est Africa Intelligence qui donne l'information ce mardi 25 janvier dans sa dernière parution titrée: << comment Paris se préparait au coup d'État >>

En clair, selon Africa Intelligence '' La France anticipait depuis septembre une tentative de putsch comme celle qui s'est déroulée, les 23 et 24 janvier à Ouagadougou, et était depuis des mois en alerte maximale." Il apparaît partout évident que la situation au Burkina Faso n'a surpris personne encore moins les diplomates français qui travaillaient sur des scénarios de prise de pouvoir par les militaires. A quelques heures de la chute du désormais ancien chef de l'Etat Burkinabè, les émissaires de Paris sont restés en contact avec lui durant toute la journée du dimanche. Une proposition d'exfiltration lui avait été faite par Paris au moment où les mutins se trouvaient non loin de la résidence de Rock Marc Kaboré. Selon Africa Intelligence, '' plusieurs point de chute dans les pays voisins avaient été étudiés pour mettre à l'abri le président, mais Rock Kaboré a refusé d'être exfiltré par Paris.

Pourquoi Rock Kaboré a-t-il refusé cette proposition de Paris ? La question reste posée. Toutefois faut-il préciser, c'est jusqu'à minuit du 23 janvier que le contact a été définitivement rompu entre Paris et Rock Kaboré. La suite on la connait tous.


Bema Aboubacar...

News Hub Creator operanews-external@opera.com

Home -> Country