Inde :Une femme déclarée morte du Covid-19 se réveille juste avant d'être incinérée

BamoussNv

Inde : une femme déclarée morte du Covid-19 se réveille juste avant d'être incinérée

Juste avant sa crémation, Shakuntala Gaikwad, une Indienne de 76 ans, s'est réveillée. Ses proches la croyaient morte des suites du coronavirus.

Par Bamouss

Shakuntala Gaikwad, une Indienne de 76 ans, a contracté le Covid-19 au début du mois de mai. La septuagénaire est tombée très malade et a été emmenée par ses proches à l'hôpital. Les centres hospitaliers étant bondés en Inde en raison de la flambée épidémique de ces dernières semaines, la famille de Shakuntala Gaikwad a été forcée d'attendre dans son véhicule à l'extérieur de l'établissement.

Mais alors que ses proches patientaient en espérant que la malade soit admise à l'hôpital, Shakuntala Gaikwad a perdu connaissance. Les membres de sa famille ont ensuite remarqué qu'elle ne semblait plus présenter de signes vitaux.

Sûre de la mort de la septuagénaire, la famille a alors ramené son corps à son domicile, prévenu le reste de leurs proches et commencé à organiser les funérailles de Shakuntala Gaikwad, notamment sa crémation.

Mais alors que le cercueil de la défunte était prêt à être enflammé, la septuagénaire a repris connaissance. Elle a rouvert les yeux et a commencé à pleurer, d'après le témoignage d'un policier qui a assisté à la scène.

La malade, qui était en réalité bien vivante, a été emmenée d'urgence à l'hôpital, explique le Dr Sadanand Kale, fondateur du centre hospitalier de Silver Jubilee, dans l'extrême est du pays.

Flambée épidémique et saturation des hôpitaux

La situation sanitaire est critique depuis plusieurs semaines en Inde, où une flambée épidémique a début fin mars. Début mai, le pic épidémique a été atteint dans ce pays de 1,3 milliard d'habitants. Pour autant, le nombre de morts continue d'augmenter, et le virus tue tous les jours plus de 4000 personnes. Une crise renforcée par l'apparition d'un double variant du Covid-19, potentiellement plus transmissible et résistant aux vaccins.

En parallèle, un violent cyclone a frappé le deuxième pays le plus peuplé au monde, faisant redouter des coupures d'électricité mais aussi un nouvel afflux de patients dans des hôpitaux déjà saturés.

BamoussNv operanews-external@opera.com