Retour du Woody : le décret pour la garde rapprochée de Gbagbo toujours attendu

Dan_Opeli

L'ex-Président Laurent Gbagbo


Le retour de Laurent Gbagbo a été annoncé le 31 mai par Dr Assoa Adou pour le 17 juin. C'est dans 11 jours. Pendant que les responsables de son parti sont en campagne pour un accueil triomphal, le gouvernement ivoirien y va à pas lents. Le décret pour la mise en place de la garde rapprochée de l'ex-Président n'est pas encore signé.

Selon la loi relative au statut des anciens Chefs d'Etat, Laurent Gbagbo a droit à une dizaines d'agents des forces de sécurité et de Défense avec à leur tête un aide de camp, un officier supérieur. Des sources proches du Comité opérationnel d'organisation de ce retour, la liste des agents choisis pour la cause a été déposée depuis plus d'une semaine aux autorités. Malheureusement, elles n'ont pas encore donné de suite. Or un décret doit être pris pour officialiser cette garde.Les agents doivent être formés. Ils doivent faire la reconnaissance de la maison où doit résider l'ex-Président à son retour. Cela nécessite un certain nombre de jours. 

Après l'annonce de la date du retour, le gouvernement avait dit que c'était fait de façon unilatérale. Est-ce pour cette raison qu'il traine la signature du décret? Le délai du 17 juin peut être respecté sans la prise de ce décret relatif à la garde rapprochée? En plus de la sécurité rapprochée, les démarches pour la sécurisation du retour prigressent-elles? Une problématique. Les hypothèses sont nombreuses. Celle du FPI est: Laurent Gbagbo sera de retour le 17 juin.

Dan Opéli

Dan_Opeli contact@operanewshub.com