Mali / Choguel Maïga lance : “le destin de l'Afrique se joue au Mali aujourd'hui”

News Hub Creator

L'appel à la mobilisation lancée par les autorités maliennes a été un plein succès ce vendredi 14 janvier 2022 à la place de l'indépendance à Bamako. C'est une foule compacte, déterminée a investi comme un seul homme le lieu de ce meeting. La manifestation a regroupé plusieurs organisations de la société civile, des partis politiques et des syndicats d’enseignants hostiles à l’organisation sous-régionale. Ce moment a été marqué par un discours d'environ une heure du premier ministre, Choguel Maïga qui était en tenue militaire. Une occasion pour lui de réagir publiquement pour la première fois aux sanctions de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) contre son pays. « Aujourd'hui le monde entier voit où se trouve la légitimité populaire. Tous les Africains sont en train de regarder le Mali. Toute l'Afrique regarde la Mali aujourd'hui. Dans une certaine mesure, le destin de l'Afrique se joue au Mali aujourd'hui. Et c'est pourquoi les peuples Africains soutiennent la lutte du peuple Malien », a lancé le proche collaborateur du Colonel Assimi Goïta sous des acclamations bien nourries.

Et a continué : « Nous avions reçu beaucoup de félicitations, de soutien, des syndicats, des partis politiques, de la société civile, des citoyens de tous les pays y compris ceux de la CEDEAO. Je voudrais au nom du président de la Transition, dire merci à nos frères Africains. Nous voulons de façon particulière saluer la Guinée qui a refusé d'appliquer les mesures illégales et illégitimes contre notre peuple. La Guinée se tient debout auprès de son frère Malien. Nous voulons de façon particulière saluer la Russie et la Chine. Deux pays et deux peuples qui ont toujours été du côté du Mali depuis 1960. Aujourd'hui, la Russie et la Chine se sont opposés à un embargo illégal et illégitime contre notre peuple. Je voudrais aussi saluer le peuple Algérien qui se tient aux côtés du peuple Malien. Aujourd'hui, l'Algérie appelle les pays de la CEDEAO à la raison. Je voudrais aussi saluer la Mauritanie. Ils ne parlent pas mais sont avec nous », a ajouté Choguel Maïga.

La fermeture des frontières terrestres et aériennes entre les pays de la CEDEAO et le Mali, la suspension des transactions commerciales entre les pays de la CEDEAO et le Mali, le gel des avoirs de la République du Mali dans les banques centrales de la CEDEAO, le gel des avoirs de l’État malien et des entreprises publiques et parapubliques dans les banques commerciales des pays de la CEDEAO sont les mesures prises par l'organisation sous-régionale suite au chronogramme publié par les autorités de la transition du Mali sur la tenue des prochaines élections présidentielles. Les autorités de la transition ont décidé, après consultation des forces vives du pays, de n’organiser les prochaines élections présidentielles que dans un délai allant de 1 à 5 ans.


Yannick_LAHOUA

News Hub Creator contact@operanewshub.com

Home -> Country